Bathyscaphe

« Bathyscaphe » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Mise à l'eau du bathyscaphe FNRS 3, en 1954. Il est (en 2015) exposé en rade de Toulon.

Les bathyscaphes sont des engins sous-marins d'exploration abyssale, inventés par le professeur suisse Auguste Piccard. Ils pouvaient emporter des chercheurs océanographes au plus profond des fosses sous-marines.

Les différents bathyscaphes, seuls engins capables d'atteindre les plus grandes profondeurs avec des hommes à bord, ont assuré leur service entre 1948 et 1982. Depuis, ils ont été remplacés par des submersibles automatiques plus petits et plus maniables, pourvus d'une sphère légère en titane et d'un flotteur en matière composite.

La profondeur record de -10 916 mètres a été atteinte en 1960 par le bathyscaphe Trieste dans la fosse des Mariannes.

Le mot bathyscaphe, inventé par le professeur Piccard en 1946, vient des mots grecs βαθύς bathus « profond », et σκάφος skaphos « barque ».

Structure[modifier | modifier le wikicode]

Schéma de la structure d'un bathyscaphe

L'habitacle est une sphère en acier d'un diamètre intérieur d'environ 2 mètres. Pour assurer la résistance aux pressions abyssales, son épaisseur varie de 9 à 15 centimètres. À l'intérieur, l'équipage vit à la pression atmosphérique normale.

Au-dessus de la sphère habitable, le flotteur, en forme de coque de navire, est rempli d'essence. Il est construit en acier et en aluminium.

En raison de leur taille et de leur poids, les bathyscaphes ne pouvaient être embarqués sur les navires d'accompagnement et devaient être remorqués.

Fonctionnement[modifier | modifier le wikicode]

(Clique pour voir l’animation). Fonctionnement d'un bathyscaphe : pour plonger, on remplit les ballasts d'eau de mer ; pour remonter, on lâche du lest.

Le bathyscaphe est constitué d'une lourde cabine sphérique en acier, pouvant accueillir deux ou trois passagers, suspendue à un flotteur rempli d'essence légère qui compense le poids de l'ensemble selon le principe d'Archimède. Le bathyscaphe descend par gravitation et remonte simplement en lâchant du lest.

Pour descendre, le bathyscaphe remplace l'essence de ses ballasts par de l'eau de mer, ce qui a pour effet d'augmenter le poids de l'engin qui devient supérieur à la poussée d'Archimède. Pour remonter, il lâche un lest composé de grenaille de fer. Le poids diminue et devient inférieur à la poussée d'Archimède.

Les cinq bathyscaphes[modifier | modifier le wikicode]

Il a existé en tout cinq bathyscaphes. Quatre sont aujourd'hui conservés dans des musées, dont deux en France (à Toulon et à Cherbourg), et deux aux États-Unis.

Le professeur Piccard, durant la construction d'un de ses ballons stratosphériques
  • Le FNRS 2, construit en 1948, est un premier engin expérimental, construit par l'organisme belge FNRS (Fonds National de la Recherche Scientifique). Auguste Piccard, à cette époque en poste à Bruxelles, prévoit l'appareil pour une profondeur de 4000 m avec ce premier engin pesant 40 tonnes. Les premiers passagers sont les professeurs Auguste Piccard et Théodore Monod. Après une courte plongée à assez faible profondeur, il fallut exécuter les manœuvres inverses. Les passagers ne sont libérés qu'au bout de douze heures. Quelques jours plus tard, un second essai est réalisé sans passagers, en automatique, jusqu'à 1 380 mètres de profondeur. La sphère donne toute satisfaction, mais le flotteur se déforme, devient donc inutilisable. Le FNRS 2 n'existe plus, son flotteur ayant été détruit et sa sphère récupérée pour le FNRS 3.
  • Le FNRS 3 est resté en service de 1953 à 1961. Il a été construit par le FNRS (Belgique) et la Marine nationale française. Il a atteint les 4 050 m au large de Dakar en 1954. Plus gros que le précédent, il pesait 90 tonnes. Sa sphère était celle récupérée du FNRS 2. Le FNRS 3 a été conservé : il est exposé en rade de Toulon.
  • Le Trieste, en service de 1954 à 1963 a été construit en Italie par Auguste Piccard, en collaboration avec la marine américaine. Auguste et Jacques Piccard (son fils), à l'intérieur de la nouvelle sphère Krupp, ont pu atteindre des profondeurs voisines des 11 000 m avec ce gros engin de 150 tonnes. Le 23 janvier 1960, le bathyscaphe Trieste a atteint la profondeur record mesurée de -10 916 mètres dans la fosse des Mariannes (Océan pacifique). Il est exposé au Musée national de la Marine des États-Unis, à Washington DC.
  • L'Archimède (1961-1974) est un bathyscaphe de la Marine nationale (France), capable d'atteindre une profondeur de 11 000 m pour un poids de 200 tonnes. Depuis 2001, il est exposé à la Cité de la Mer, à Cherbourg.
  • Le Trieste II (1964-1983) est un engin de la Navy (États-Unis), conçu pour atteindre les 6 000 m pour un poids de 300 tonnes. Il est exposé au musée du Monde sous-marin, à Keyport, État de Washington.


Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
Le FNRS 1 a-t-il existé ?
- Oui, mais ce n'est pas un bathyscaphe ! C'est un ballon stratosphérique, également inventé par le professeur Piccard !

Source[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Bathyscaphe de Wikipédia.
(9 octobre 2010)


Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer, et le monde maritime.
Portail des sciences — Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques.