Classification scientifique des espèces

« Classification scientifique des espèces » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Article à lire Voir aussi : Classification et Espèce.

La classification scientifique des espèces est un système de classement des organismes vivants mis au point par les biologistes. Il s'agit donc d'une classification biologique. En principe, elle est internationale et établie en latin, même si des traductions françaises sont couramment utilisées.

Ce classement concerne les animaux (le règne animal), bien entendu, mais également les végétaux, les champignons et les créatures microscopiques telles que les bactéries.

La classification se fait à la manière d'un arbre, dont le tronc serait l'ensemble des organismes vivants, et dont les extrémités des branches seraient les différentes espèces.

Au fur et à mesure des découvertes des scientifiques, la manière dont se fait le classement évolue ; à tel point que la classification qu'on apprend généralement dans les écoles, la classification classique des espèces, est devenue obsolète (dépassée) et peu utile pour les scientifiques1. Avec les progrès de la génétique, on utilise une nouvelle classification, dite phylogénétique.

L'intérêt d'une classification[modifier]

Effectuer des classements, des comparaisons, est le propre de l'intelligence humaine. On retrouve ce besoin de classification dans de nombreuses civilisations, même primitives.

Par un jeu de ressemblances et de différences, différentes classifications ont vu le jour.

Le vocabulaire des scientifiques[modifier]

Ce chapitre regroupe quelques mots qui sont utilisés lorsqu'on parle de classification. Il est important de les comprendre, afin de ne pas faire de confusions.

Qu'est-ce qu'une espèce ?[modifier]

Article à lire Article à lire : Espèce

L'ensemble des animaux ou des plantes qui ont des caractéristiques identiques font partie d'une espèce. Par exemple, tous les êtres humains font partie de la même espèce, les homo sapiens. Les animaux ou les plantes d'une même espèce sont interféconds, c'est-à-dire qu'ils peuvent se reproduire entre eux.Leur descendance est aussi fertile.

Les noms vernaculaires[modifier]

La chouette, la souris, le chameau, sont autant de noms vernaculaires, c'est-à-dire des noms courants des animaux. Ils sont propres à chaque langue et sont apparus au cours des siècles sans se soucier de la science ! Par exemple, la chauve-souris s'appelle comme cela car elle ressemble un peu à la souris. Pourtant, elle n'appartient absolument pas à la même espèce ! En plus du nom scientifique (ou savant), les animaux, les plantes ont souvent un nom vernaculaire.

Le nom chauve-souris, par exemple, désigne dans le langage courant différentes espèces de l'ordre des chiroptères.

Le taxon[modifier]

Lorsque plusieurs espèces ont des points communs, on les regroupe dans un ensemble qu'on appelle un taxon en biologie. Par exemple, les animaux forment un taxon (un ensemble) appelé règne animal. On peut affiner le classement et regrouper les animaux dans un taxon inférieur. Par exemple, tous les animaux qui ont des poils et qui allaitent leurs petits sont regroupés dans un taxon : la classe des mammifères. Les différents taxons s'accumulent donc à la manière d'une pyramide. Chaque taxon représente un étage la pyramide dont le sommet est l'espèce.

La classification classique[modifier]

Article à lire Article à lire : Classification classique

La classification phylogénétique[modifier]

Article à lire Article à lire : Classification phylogénétique

Voir aussi[modifier]

Sources[modifier]