Albert Camus

« Albert Camus » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Albert Camus en 1957

Albert Camus (né en 1913 à Mondovi, en Algérie – mort en 1960 à Villeblin, en France) est un écrivain et journaliste français du XXe siècle.


Sa vie[modifier]

Né le 7 novembre 1913 dans l’Algérie française à la veille de la Première Guerre Mondiale, son père est mobilisé dès 1914 et meurt la même année dans la bataille de la Marne.

Albert Camus passe son enfance et son adolescence à Alger avec sa mère et son grand-frère. Sa famille est modeste mais il obtient une bourse pour faire ses études au Grand Lycée d’Alger (qui deviendra le Lycée Bugeaud après 1930). Il intègre en 1930 la classe de philosophie, poursuit ses études à la faculté d’Alger et est licencié de cette discipline en 1935. Pendant ces années d’étude, il devient gardien de but de l'équipe de football du lycée puis de l'équipe algéroise de l'association sportive de Montpensier. Mais il découvre aussi qu’il est atteint par la tuberculose.

En 1935, il adhère au Parti Communiste puis quitte ce parti pour soutenir le Front Populaire dès 1938. C’est cette année-là qu’il rejoint la rédaction du journal Alger Républicain.

Lorsque la Seconde Guerre Mondiale éclate, il est réformé pour des raisons de santé. Il s'installe à Paris en 1940 et publie un de ses romans les plus célèbres, L’Étranger, en 1942.

Son œuvre[modifier]

Les premiers écrits d’Albert Camus posent une même question : "la vie vaut-elle la peine d’être vécue ?" À cette question, il répond que l’homme doit accepter l'absurditéPrécision de son existence et apprendre à vivre généreusement, pour rien. Dans la suite de son œuvre (La Peste en 1947 et l’essai L’Homme révolté en 1951), il précise sa pensée en montrant que l’homme peut faire preuve de solidarité et de fraternité. En luttant contre l’injustice, il donne un sens à son existence.

Un intellectuel engagé[modifier]

Albert Camus s’engage lui-même dans de nombreuses luttes au cours de sa vie : il participe activement à la Résistance par ses écrits dans le journal Combat, milite contre la peine de mort et lance un appel à la réconciliation pendant la guerre d’Algérie. En 1957, il reçoit le prix Nobel de littérature pour avoir « mis en lumière les problèmes qui se posent de nos jours à la conscience des hommes ».

Principales publications[modifier]

  • L’Étranger, 1942
  • La Peste, 1947
  • L’Homme révolté, 1951 (essai)

Sources[modifier]

Voir aussi[modifier]

Multi-quiz : littérature - Albert Camus. [consulté le 31 mars 2011]. In TV5MONDE. TV5MONDE. Disponible sur : http://www.tv5.org/TV5Site/jeunesse/quiz-1818-10-albert-camus.htm

Portail de la littérature - Les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées