Troubadour

« Troubadour » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un troubadour : Bernard de Ventadour

Les troubadours sont des poètes et compositeurs du sud de la France. La période où ils furent le plus nombreux est comprise entre les XIIe et XIVe siècles. Une grande partie de leurs œuvres sont écrites en langue d'oc (occitan).

Ils ne s'abaissent pas à interpréter eux-mêmes leurs œuvres (sauf s'ils sont dans le besoin), et délèguent également cette tâche : Ce sont bien les jongleurs qui voyagent de château en château pour chanter leurs œuvres à un public le plus souvent issu de la noblesse.Les troubadours du verbe trobar,trouver

Origines[modifier | modifier le wikicode]

Le travail des troubadours s'inscrit dans la continuité de celui des poètes arabes présents en Espagne à partir du IXe siècle. Leur nom vient du verbe trobar qui signifie « trouver » : leur art est en effet de trouver les mots et la musique de leurs chansons d'amour.

Place dans la société[modifier | modifier le wikicode]

Les troubadours ont des origines diverses : certains sont de grande naissance (grands seigneurs), d'autres ont des origines humbles. Bernard de Ventadour, par exemple, était le fils d'un serviteur de seigneur. Il peut s'agir de gens appartenant à l'Église. Ce sont parfois des femmes.

Les troubadours sont des artistes respectés et appréciés. On en compte environ 500. On connaît mal leur apprentissage. Certains apprenaient avec des maîtres mais, dans tous les cas, ils étudiaient l'art de faire des poèmes et de jouer de la musique.

Art et évolution[modifier | modifier le wikicode]

Œuvre du troubadour Peire Vidal

Leur art consiste à écrire des poèmes et des chansons qui abordent tous les thèmes :

  • Chevalerie : chansons épiques, récits de batailles ;
  • Politique : chansons satiriques ;
  • Amour courtois : chansons dédiées à une dame.

Cet art répond à des règles assez strictes pour aussi improviser et composer la musique qui sert de support au texte. Ils maîtrisent la poésie lyrique (qui met en scène les paroles), un ou des instruments de musique avec lesquels ils s’accompagnent. Mais attention : l'exécution publique de leurs œuvres est une "basse besogne" faite par les jongleurs ou les ménestrels (jonglage, acrobaties...).

Ces artistes vont influencer d’autres régions du royaume de France, et même au-delà, et vont évoluer. En se déplaçant vers le nord, les troubadours vont prendre le nom de trouvères qui sont eux issus des familles nobles. Leurs chansons d’amour vont être dédiées à une femme en particulier, souvent celle de leur seigneur, qui symbolise dans certains cas la Vierge Marie, mère de Jésus (elle est aimée comme elle)1. On parle alors de « fine amor » ou « d’amour courtois » car ils montrent leur amour seulement dans leurs poèmes.

Le fine amor2 se veut caché et basé sur un désir qui disparaît s'il est réalisé. Ceci implique que l'objet du désir, la Dame, doit être inaccessible et son courtisan doit trouver, à travers ses chants, de quoi la séduire, en se réinventant sans cesse.

Fin des troubadours[modifier | modifier le wikicode]

L'unique chanson de la trobairitz Beatritz de Dia qui ait survécu avec sa musique

Avec la définition de règles plus strictes pour la poésie avec des formes fixes, le troubadour qui est un auteur, musicien, interprète est peu à peu remplacé par des artistes plus spécialisés dans l’écriture, l’interprétation, la musique, le cirque... et de ce fait les troubadours et les trouvères vont peu à peu disparaître.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…
Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.