Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Tamboho

« Tamboho » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Tambohogasy)
Aller à : navigation, rechercher


Tamboho en ruine

Les tomboho gasy sont des murs séculiers vestige de l’histoire de l’Imerina sur les hautes terres centrales de Madagascar.

Fabrication[modifier | modifier le wikicode]

Les matériaux : terre rouge, eau, bouse de bœuf plus foin. On a spécialement ajouté des œufs au mélange ordinaire lors de la construction du Tomboho gasy du Palais de la reine.

Les étapes de la construction[modifier | modifier le wikicode]

  • Apporter les matériaux pour les mélanger
  • Faire piétiner le mélange par les bœufs
  • Étendre une première couche de 40 à 60 cm de large et de haut
  • Laisser sécher pendant un jour
  • Remettre une nouvelle couche et ainsi de suite
Tamboho plus de 7 couches

Généralement, un Tomboho gasy peut avoir de 5 à 9 couches et de 11 couches au maximum.Ces nombres de couches définissaient le rang social et la richesse de ses propriétaires. Par exemple, un mur de 5 couches appartient à une famille modeste, celui de 7 couches pour une famille aisée, pour une famille riche c’était 9 couches et la famille royale était de 11 couches. Le nombre de couches devait toujours être impair (5, 7, 9, 11)

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Les premiers murs sont très anciens et les dernières constructions de Tomboho Gasy datent du 19è siècle Les fissures qu’on retrouve habituellement sur ces murs proviennent quand les terres se sèchent. Mais il retient tout de même très solides même si certaine ont déjà plus de 150 ans en ce moment. De nos jours, on ne voit plus très souvent ces Tomboho Gasy, que dans les milieux ruraux ou les compagnes éloignés. Le travail colossal que sa construction engendrait, a poussé les gens à abandonner peu à peu cette culture Malagasy. En plus, personne ne connait plus vraiment la composition exacte pour obtenir la même solidité, le même résultat.

les rovas[modifier | modifier le wikicode]

Les rovas étaient défendus par des murs (tamboho) faits de boue et de tiges de riz séchées provenant de rizières avoisinantes, de douves sèches (hadifetsy) et de profondes tranchées défensives (hadivory), ainsi que de passerelles protégées par des portails à disques de pierre (vavahady). Ces défenses étaient typiques de la plupart des enceintes royales fortifiées de l'Imerina construites entre 1525 et 1897 et protégeaient le rova des maraudeurs. Les figuiers ont été plantés à la porte principale et souvent dans l'enceinte.

Fonctions[modifier | modifier le wikicode]

Ces murs avaient plusieurs fonctions socio-économiques :

  • Constituaient de simple parc à bœuf : « valan’omby » en forme circulaire
  • Délimitaient les domaines d’habitation de trois ou quatre maisons et un tombeau (forme rectangulaire)
  • Délimitaient le village, parfois entourés de fossés.

voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Construction en terre

Portail de Madagascar —  Tous les articles sur Madagascar.
Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…