Talkie-walkie

« Talkie-walkie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Ébauche vik.svg
Cet article est à compléter. Améliore-le !


Une paire de talkies-walkies 446 MHz UHF, année 2010
Talkie-walkie 27,125 MHz jouet.

Le talkie-walkie ou walkie-talkie est un émetteur-récepteur radiotéléphonique permettant de parler tout en marchant1.

Un talkie-walkie « talk » (parler) et « walk » (marcher), ou walkie-talkie « walk » (marcher) et « talk » (parler) 2 au Canada NB 1 pays d'invention.

(En France dans certains domaines professionnels, on utilise le terme « portatif »).


Fonctionnement[modifier | modifier le wikicode]

Un « talkie-walkie » est un émetteur-récepteur fonctionnant dans des conditions normales durant le déplacement ou pendant des haltes en des points non déterminés, et sans réaliser d'installation, à l'intérieur des limites géographiques d'un pays ou d'une zone.

Le talkie-walkie fonctionne avec des piles ou des accumulateurs, avec une antenne radioélectrique, un microphone, un haut-parleur audio (pouvant aussi fonctionner en microphone sur des jouets), un bouton de réglage du volume sonore du haut-parleur audio.

Chaque interlocuteur parle à tour de rôle. Avant de commencer à parler, l'interlocuteur doit appuyer et maintenir un bouton ou un poussoir (dépend du talkie-walkie), et le relâcher dès qu'il a fini de parler (système dit PTT « Push to Talk », soit « appuyer pour parler ») . L'autre interlocuteur peut alors répondre en effectuant la même action. La raison en est que le fait d'émettre ne permet plus la réception ; mais en revanche un troisième appareil pourrait recevoir deux transmissions simultanées des deux autres.

Sur des anciens modèles un bouton permet d’envoyer le code Morse pour une plus grande portée ci nécessaire.

Images de talkie-walkie 27 MHz bande du citoyen (CB) année 1970.
Icône voir.png Clique sur une image pour l’agrandir

Invention[modifier | modifier le wikicode]

Talkie-walkie SCR-300 Motorola commercialisé en 1940.
Talkie-walkie SCR-536 (1941)

Le walkie-talkie a été inventé au Canada 3. Le premier talkie-walkie commercialisé en 1940 est le Motorola SCR-300 à tube électronique, fabriqués en 50 000 unités en sac à dos pour la Seconde Guerre mondiale, il pèse entre 15 et 17 kg selon la batterie utilisée 4 d'une portée d'environ 5 km 5.

Un deuxième modèle toujours à tube électronique , fonctionnant dans la main tout en se déplaçant, le Motorola SCR-536 6 est commercialisé en juillet 1941. Le poids de 2,5 kg (avec ses deux batteries) permet de le tenir dans les mains et il est d'abord nommé « Handie-Talkie » 7. L'appareil muni d'une antenne télescopique d'1 mètre maximum permettant une portée moyenne d'1,6 km sur un terrain dégagé (la portée varie de quelques centaines de mètres en ville à environ 5 km sur l'eau) 7. L'autonomie en fonctionnement était d'environ une journée 7. À la fin de la Seconde Guerre mondiale 130 000 unités avaient été fabriqués par Motorola. Le talkie-walkie SCR-536, fonctionnant dans la main tout en se déplaçant, il est le modèle de principe du talkie-walkie et des radios mobiles pédestres jusqu’à ce jour.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Dans la langue courante québécoise, on dit généralement walkie-talkie /wɑːkitɑːki/.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Annexes[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]


Portail de l'information —  Tout sur les écritures, les codes secrets, les médias...