Subure

« Subure » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Mur séparant Subure du forum et de la maison des Chevaliers de Rhodes.

Subure (Subūra en latin) est un quartier pauvre de la Rome antique, situé au nord du Forum entre le Viminal et l’Esquilin. Il s'agit d'un quartier où pour y entrer, il fallait passer par la rue des libraires qui était assez animée. Subure était un quartier ayant une mauvaise réputation mais aussi le plus célèbre de l'Antiquité qui a connu la naissance de Jules César.

Un quartier populaire[modifier | modifier le wikicode]

Ce quartier était réputé comme sale et bruyant, contenant un nombre élevé d'insulae de toute la ville logeant les pauvres. Les immeubles étaient relativement grands mais aussi mal construits conduisant à des éboulements ou à des incendies.

Un quartier de mauvaise réputation[modifier | modifier le wikicode]

Subure était l’un des quartiers chauds de Rome, avec Vélabre et le Trastevere, certainement le plus connu de Rome car s'y promener la nuit pouvait coûter la vie aux personnes. Ce quartier était aussi connu comme celui qui abritait le plus de prostituées coûtant le moins cher et attirant ainsi plus de clients, de brigands et d’esclaves en fuite.

Cérémonie du Cheval d'octobre[modifier | modifier le wikicode]

Cette cérémonie avait pour but d'organiser une course de chevaux le 15 octobre et le cheval qui gagnait était donné en sacrifice au dieu de la Guerre Mars.

Le portique de Livie[modifier | modifier le wikicode]

Le portique de Livie est le seul monument présent dans ce quartier construit par l'empereur Auguste en l'honneur de sa seconde épouse qui se nommait Livie. La construction a débutée en 15 avant J.C. La construction de ce portique a conduit à la démolition de la plus grande demeure (8 000 m²) qu'Auguste avait reçu suite à la mort de Vedius Pollion.

L’assassinat de Sextius Roscius[modifier | modifier le wikicode]

Le crime de Sextius Roscius, resté célèbre, un avocat de 27 ans nommé Cicéron a défendu Sextus Roscius fils, suspecté d’être l’assassin de son père Sextus Roscius suite à un complot.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.