Confiné chez toi, tu t'ennuies ? Crée un article sur Vikidia, c'est facile ! Commence par quelques lignes et on va t'aider !

Pierre Henry

« Pierre Henry » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Henry, dans son laboratoire électro-acoustique, en 2008.

Pierre Henry est un compositeur français né le 9 décembre 1927 à Paris. Il meurt à Paris le 6 juillet 2017 à l'âge de 89 ans 1.

Sa carrière[modifier | modifier le wikicode]

Pierre Henry est considéré comme le « père » (avec Pierre Schaeffer) de la musique électroacoustique (musique concrète + musique électronique). Il entre au Conservatoire de Paris en 1937 pour y faire des études de percussions et d'écriture. Là, il suit l'enseignement de Nadia Boulanger, Félix Passeronne et Olivier Messiaen. En 1949, il rencontre Pierre Schaeffer dans les studios de la Radio et Télévision Française (RTF) : Schaeffer cherchait un percussionniste pour sa première « grande œuvre », la Symphonie pour un homme seul. Une grande amitié va naître de cette rencontre. Pierre Henry sera embauché dans les studios de la RTF dont il quittera les locaux pour créer le premier home studio indépendant en France, APSOME (subventionné par l'État). Puis, il créera un second studio de recherche musicale, Son/Ré.

Son œuvre la plus connue du grand public est Messe pour le Temps Présent comprenant le tube interplanétaire Psyché Rock. La Messe pour le Temps Présent est une commande de Maurice Béjart qui l'a chorégraphiée et dont la première eut lieu au festival d'Avignon en 1967. En 1997, pour les soixante-dix ans du compositeur, des DJ et groupes comme Fatboy Slim, Saint Germain ont fait un remix de cette pièce.

Œuvres[modifier | modifier le wikicode]

  • Symphonie pour un homme seul (1949-50) (de Pierre Schaeffer en collaboration avec Pierre Henry, chorégraphiée par Maurice Béjart en 1955).
  • Orphée (1951-53), opéra expérimental (de Pierre Schaeffer en collaboration avec Pierre Henry)
  • Microphone bien tempéré (1950-52)
  • Musique sans titre (1951)
  • La Reine Verte (1954), ballet de Maurice Béjart
  • Haut voltage (1956), ballet.
  • Investigations (1959), ballet
  • Le Voyage, d'après Le Livre des morts tibétain (1962).
  • Variations pour une porte et un soupir (1963), ballet.
  • Psyché Rock (1967)
  • Messe pour le temps présent (1967) (en collaboration avec Michel Colombier), commande de Maurice Béjart.
  • Messe de Liverpool (1967-70).
  • Apocalypse de Jean (1968).
  • Ceremony (1969) (en collaboration avec Spooky Tooth, groupe de musique anglais)
  • Machine-Danse (1973)
  • 2e symphonie pour 16 groupes de haut-parleurs (1972).
  • Futuristie I, « spectacle musical électroacoustique » (1975).
  • Dixième symphonie, hommage à Beethoven (1979).
  • Les Noces chymiques, rituel féerique en 12 journées (1980).
  • La Dixième Symphonie De Beethoven (1986)
  • Le Livre des morts égyptien (1986-88, Paris, Musée du Louvre, 1990).
  • Intérieur / Extérieur (1997)
  • Une tour de Babel (1998)
  • Remix de la Dixième Symphonie (1998)
  • Le grand mix apparitions concertées, Confort Moderne, 2000
  • Dracula (2003)
  • Labyrinthe ! Expédition Sonore En Dix Séquences (2003)
  • Voyage Initiatique (2005)
  • Annonces sonores du tramway de Mulhouse (2006)
  • Deux coups de sonnette, avec la voix de Laure Limongi (2006)

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Source[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Pierre Henry de Wikipédia.
Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.