Livre d'or
Livre d'or

la cabane • la boîte à idées
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Néron

« Néron » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Néron, Glyptothèque de Munich.

Néron était un empereur romain né à Antium le 15 décembre 37 qui s'est suicidé le 9 juin 68 à Rome. Coupable de nombreux assassinats au sein de sa famille, il était très impopulaire auprès des sénateurs. Il organisa les premières persécutions des chrétiens.

La famille de Néron[modifier | modifier le wikicode]

L'empereur Néron dans la dynastie julio-claudienne

Son nom était Lucius Domitius Claudius Nero.

Néron était le fils de Cneius Domitius Ahenobarbus et d' Agrippine. Par sa mère il était l'arrière-arrière-petit-fils de l'empereur Auguste, le neveu de l'empereur Caligula et le petit-neveu de l'empereur Claude.

Sa mère s'étant remariée avec l'empereur Claude, elle lui fit adopter Néron. Agrippine fit assassiner Claude. Puis grâce aux manœuvres de Burrus le préfet du prétoire (le chef de la garde impériale), Néron fut proclamé empereur à la place de Britannicus, le fils de Claude.

Le règne[modifier | modifier le wikicode]

Au début de son règne Néron est conseillé par Burrus et par le philosophe Sénèque. Mais sa mère se mêle du gouvernement. Cependant pour éliminer les rivaux il fait assassiner Britannicus en 55, puis sa mère en 59. Burrus meurt en 62 et Sénèque se retire des affaires.

Dès lors Néron est influencé par sa femme Poppée, à son favori Tigellin le préfet du prétoire. Il gouverne alors en despote.

Néron est très aimé de la plèbe de Rome à qui il offre de nombreux spectacles (où il se produit comme cocher de char, ou comme chanteur). L'incendie d'une partie de Rome en 64, lui permet de faire bâtir un palais sur le mont Esquilin (la Maison dorée). Pour détourner la colère de la plèbe, il fait attribuer l'incendie aux chrétiens (nouvelle religion mal vue des Romains ) qu'il persécute alors. Selon une tradition chrétienne, il fit crucifier l'apôtre Pierre la tête en bas en 64 et décapiter l'apôtre Paul en 65.

Sous le règne de Néron, le général Corbulon parvient à repousser les Parthes menaçant à l'Est de l'empire. La révolte de la reine Boadicée est réprimée en Grande-Bretagne.

La conduite de Néron est désapprouvée par l'aristocratie romaine (les sénateurs). De nombreux complots sont organisés contre lui. Néron persécute alors les familles sénatoriales et s'empare des richesses de celles-ci, ce qui lui permet de financer ses travaux et son action en faveur de la plèbe.

La fin du règne[modifier | modifier le wikicode]

Des révoltes éclatent dans l'empire. En Gaule Vindex se soulève. L'armée proclame Galba comme empereur et Néron est déclaré ennemi public. Néron doit s'enfuir de Rome. Il demande à un de ses affranchis de le tuer.


La croix de Néron, symbole de paix

Il existe une croix qui porte son nom : la croix de Néron.

Précédé par Néron Suivi par
Claude Empereur romain (54-68) Galba
Chronologie des premiers empereurs romains
Portail Rome antique - Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.