Mitidja

« Mitidja » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une partie de la plaine de la Mitidja

La Mitidja est une plaine du nord de l'Algérie, au sud de la ville d'Alger. C'est une riche plaine agricole (agrumes, vignobles, arbres fruitiers et fourrage). L'urbanisation constante y retire des terres à l'agriculture. Les villes les plus importantes sont Blida et Boufarik.

La Mitidja[modifier | modifier le wikicode]

La plaine de la Mitidja, d'une superficie d'environ 1400 km2, mesure environ 100 km de long sur 5 à 20 km de large. Elle est d'orientation est-nord est/ouest-sud ouest. Elle est limitée au nord par les collines du Sahel algérien et au sud par l'Atlas blidéen. Elle a une altitude d'environ 50 mètres. Le climat est de type méditerranéen.

Mise en valeur de la Mitidja[modifier | modifier le wikicode]

Avant 1830, et les débuts de la colonisation française, la Mitidja, comme la plupart des plaines du pourtour de la mer Méditerranée, était inondée en hiver-printemps et servait de lieu de pâturages d'été pour les troupeaux des montagnards. Les colons français se sont installés après la prise d'Alger (1830) et la fin des combats menés par les indépendantistes algériens (vers 1842). Les terres ont été confisquées pour les quatre cinquièmes de la superficie aux tribus indigènes et aux notables d'origine turque (L'Algérie dépendait théoriquement de l'empire turc ottoman jusqu'en 1830). Les colons français après avoir drainé la plaine s'y ont installé pour produire des céréales et du vin pour l'exportation vers la France. Les colons y ont créé des petits centres urbains qui fournissaient les activités de services (commerce, administration). Cette confiscation des terrains de pâturages a bouleversé l'économie traditionnelle de la région. Une partie des cultivateurs-éleveurs indigènes des montagnes privés de leurs terrains pour leur troupeaux ont dû trouver des revenus complémentaires en travaillant dans les exploitations agricoles des colons.

Depuis l'indépendance de l'Algérie (1962), l'exode rural et l'explosion démographique poussent les montagnards vers la plaine. L'urbanisation (avec le développement de l'agglomération d'Alger en particulier) est très importante et exerce une forte pression pour les terres et l'eau nécessaire à l'irrigation. La plaine s'industrialise et modifie ses productions agricoles. Les cultures fourragères, les vergers, l'horticulture remplacent les vignobles.

Portail de l'Algérie —  Tous les articles sur l'Algérie.
Portail de la géographie —  Tout sur les continents, le climat, le relief...