Mata Hari

« Mata Hari » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Mata Hari

Mata Hari, pseudonyme de Margaretha Geertruida Zelle, est une danseuse néerlandaise accusée d'espionnage pendant la Première Guerre mondiale pour l'Allemagne en France, et fusillée à ce titre en 1917.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Née le 7 août 1876 à Leeuwarden, dans les Pays-Bas, Magaretha est la fille de commerçants prospères.

Après son mariage, elle va vivre en 1885 en Indonésie, très loin de son pays, dans l'île de Java. Là, elle se passionne pour la culture javanaise et adopte pleinement le mode de vie indonésien.

Après son divorce, elle retourne en France et va habiter Paris. En quête d'un métier, elle erre dans les milieux artistiques avant de se faire remarquer et d'être embauchée comme danseuse. Là, elle acquiert une petite renommée locale en restituant ses connaissances sur la danse orientale qu'elle a apprise en Indonésie (pays très influencé culturellement par l'Asie du Sud-Est). Pour rester dans le monde oriental, elle prend le pseudonyme de « Mata Hari », qui provient du javanais et signifie « le soleil ».

Outre ses talents artistiques, Mata Hari parle de nombreuses langues et a beaucoup voyagé : elle connaît le monde. C'est probablement cela qui, lorsque la guerre est déclarée en 1914, fait d'elle un atout majeur pour les différents services d'espionnage... En 1915, elle rencontre un émissaire qui lui propose de travailler en tant qu'espionne pour le compte de l'Allemagne. Elle accepte et recueille des informations pour les envoyer en Allemagne. Plus tard, elle se voit proposer le même travail, mais cette fois-ci, le requérant, c'est la France !

Mata Hari

Mata Hari qui préfère la France à l'Allemagne va alors mener un double jeu : elle va jouir de sa réputation de sympathisante avec l'Allemagne pour tirer des informations. Sa méthode est très originale : elle utilise sa beauté pour séduire les officiers, et leur demande ensuite les renseignements dont elle a besoin.

Tout marche comme sur des roulettes, et Mata Hari semble exercer sa nouvelle profession avec beaucoup de compétence. Mais tout va être bouleversé pour la danseuse, en Espagne... un officier récemment soumis par Mata découvre la supercherie. Il ne réagit pas, mais imagine un stratagème de vengeance : il envoie sans trop de sécurité un message à Berlin où il affirme ouvertement que Mata Hari est une espionne allemande. Comme il est facile de s'en douter, la France intercepte la dépêche.

L'espionne est arrêtée et accusée d'espionnage pour l'Allemagne. Elle est jugée, et condamnée. En 1917, elle est fusillée.

Réalité historique[modifier | modifier le wikicode]

Après son exécution, Mara Hari reste dans le cœur des Français comme une victime, car lors de son procès, les preuves étaient très maigres et la décision du jury en elle-même semble injuste.

Les historiens remettent en cause la période de sa vie en tant qu'espionne, et soulignent les incohérences. Certains pensent qu'elle n'a jamais été agent secret et qu'il ne s'agit que d'une légende, d'autres n'excluent pas l'hypothèse qu'elle pouvait véritablement travailler pour l'Allemagne. Les mythes populaires ont longtemps circulé, certains appuyés par des articles et parfois même des livres.

Portail des Pays-Bas —  Tous les articles sur les Pays-Bas
Portail de l'information —  Tout sur les écritures, les codes secrets, les médias...