Marie de Gournay

« Marie de Gournay » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Marie de Gournay

Marie de Gournay (1565-1645) est une femme de lettres française connue comme « fille d’alliance » de Michel de Montaigne, dont elle publia en 1595 une édition des Essais, augmentée de toutes ses corrections manuscrites.

Elle abandonne le château familial pour s'installer à Paris et tenir salon. Son comportement de féministe lui vaut de nombreuses calomnies. Mais elle obtient le droit de publier ses propres œuvres1. Elle traduit plusieurs auteurs latins en particulier Virgile, Tacite, Salluste, Ovide, Cicéron.

Elle s'oppose aux réformes linguistiques de Malherbe visant à effacer le féminin pour simplifier la langue, par exemple avec la suppression d'autrice2.

Sa notoriété a varié suivant les périodes mais n'a jamais faibli3.

Œuvres disponibles sur wikisource[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Liens sur Vikidia[modifier | modifier le wikicode]


Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…