Ligne 2 du métro de Paris

« Ligne 2 du métro de Paris » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Entrée de la station Porte Dauphine, couverte d'une « libellule », œuvre de style 1900 de l'architecte Hector Guimard.

La ligne 2 du métro de Paris est la deuxième en date des lignes du réseau métropolitain de Paris, et aussi une des plus fréquentées : cent deux millions de voyageurs en 2009.

Longue de 12,4 kilomètres, elle a été partiellement mise en service en décembre 1900, puis sur la totalité de son parcours, entre les stations Nation et Porte Dauphine, en avril 1903.

La ligne 2 a connu en 1903, quelques mois après son ouverture, le plus grand drame de l'histoire du métro parisien : l'incendie du métro à la station Couronnes.

La ligne 2, édifiée ici en viaduc, franchit le canal Saint-Martin.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Parcours[modifier | modifier le wikicode]

Depuis sa mise en service, en avril 1903, la ligne 2 n'a connu aucune modification de son parcours. Elle est constituée de la moitié nord d'une grande ligne circulaire qui a été coupée en deux sections pour des raisons d'exploitation.

Les deux stations terminus Nation et Porte Dauphine sont en boucle, de façon à éviter les retournements des trains en bout de ligne. La boucle de Nation est parcourue avec les voyageurs à bord des rames ; celle de Porte Dauphine, très serrée, est au contraire toujours parcourue sans voyageurs.

Plan de la ligne 2

Le métro aérien[modifier | modifier le wikicode]

La ligne, qui s'étire sur 12,4 km, a été établie en viaduc sur près de deux kilomètres, soit sur environ 20 % de sa longueur, avec quatre stations aériennes, posées sur des piliers de fonte. Ce n'est pas par mesure d'économie (une ligne aérienne sur viaduc coûte en effet deux fois plus cher qu'une ligne en souterrain), mais parce que le trajet présente des obstacles infranchissables autrement : le canal Saint-Martin, puis l'immense tranchée des lignes de chemin de fer de l'Est, suivie de la tranchée encore plus large des lignes du Nord.

Le reste de la ligne est établi classiquement en souterrain, avec des tunnels maçonnés et des stations voûtées, revêtues de céramique blanche.

L'incendie de la station Couronnes[modifier | modifier le wikicode]

Catastrophe de la station Couronnes, en 1903 : la foule attend la sortie des victimes.

Le plus grand drame de l'histoire du métro parisien s'est déroulé sur la ligne 2, à peine quelques mois après son ouverture, causant la mort de 84 personnes.

Le 10 août 1903, un incendie se déclare, par suite d'un court-circuit, sur une rame à la station Barbès. La rame est évacuée et l'incendie maîtrisé. Afin de ne pas bloquer toute la ligne, la rame avariée est poussée à vide vers Nation par la rame suivante, elle aussi préalablement évacuée. Mais à la station Ménilmontant, dans la partie souterraine de la ligne, le feu reprend sans qu'on puisse l'éteindre. La fumée produite par l'incendie intoxique les voyageurs d'une autre rame arrêtée à la station Couronnes qui précède Ménilmontant. Ces voyageurs ne parviennent pas tous à évacuer la station plongée dans l'obscurité : 84 d'entre eux périssent asphyxiés.

À la suite de cette catastrophe sont prises d'importantes mesures de sécurité : réforme du matériel roulant en bois et création de deux réseaux électriques distincts, découpés en sections, l'un pour la traction, l'autre pour l'éclairage.

Techniques[modifier | modifier le wikicode]

Le matériel roulant[modifier | modifier le wikicode]

À l'origine, la ligne 2 est exploitée avec des rames de 8 voitures à essieux, construites en bois, comme sur la ligne 1. Mais après l'incendie de la station Couronnes, les motrices sont construites ou reconverties en acier, plus longues et montées sur bogies. Ces voitures (motrices et remorques connues sous le nom de matériel Sprague-Thomson) restent en service jusqu'aux années 1970, remplacées à leur tour par les rames MF 67, durant une quarantaine d'années. Depuis 2011, la ligne est équipée de 45 rames de matériel moderne MF 01 à intercirculation entre les voitures.

Portail de Paris — Tous les articles concernant Paris et sa banlieue.
Portail des transports en commun —  Les articles sur les transports en commun !