Au travail !
Logo Vikidia es.png
la cabane • le Livre d'or
Plus de 700 des articles de Vikidia ont été créés par des élèves en classe, voyez la page des projets pédagogiques Super méga cool !

Métro de Paris

« Métro de Paris » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Entrée du métro Porte Dauphine, dans le style 1900.

Le métro de Paris désigne l'ensemble des lignes de métro de la capitale de la France. Créé en 1900, il compte aujourd'hui 16 lignes et 303 stations. Le réseau parisien se caractérise par une grande densité dans la ville. En effet, il ne dessert pas la banlieue de manière importante.

Le réseau est exploité par la Régie autonome des transports parisiens (RATP) depuis 1949.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

La création du métro parisien[modifier | modifier le wikicode]

À la fin du XIXe siècle, les transports publics de surface étaient dans l'incapacité de transporter des voyageurs de plus en plus nombreux. La ville de Paris décida donc, en 1896, de creuser un chemin de fer souterrain appelé Métropolitain, capable de transporter un grand nombre d'usagers.

Les travaux de la première ligne, dirigés par l'ingénieur Fulgence Bienvenüe, commencèrent en 1898 et ont duré 17 mois. La ligne 1 fut mise en service le 19 juillet 1900 entre la porte Maillot, dans l'ouest de Paris, et la porte de Vincennes, à l'est.

Extension du réseau[modifier | modifier le wikicode]

Aussitôt après l'ouverture de la première ligne, les voyageurs affluent dans le métro, après une courte phase où les gens pensaient qu'ils risquaient d'être étouffés sous terre. Au bout d'un an, deux millions et demi de personnes ont fréquenté ce nouveau moyen de transport.

Face à ce succès, la commune de Paris décide de construire une nouvelle ligne. À la veille de la Première Guerre mondiale, le réseau compte dix lignes, s'étalant sur 91 km, et le trafic atteignait 500 millions de voyageurs par an.

Le métro aujourd'hui[modifier | modifier le wikicode]

Voies, stations et tunnels[modifier | modifier le wikicode]

La RATP exploite et entretient tous les jours : 16 lignes de métro, 219,2 km de voies et 303 stations (en mars 2013). Sur ces 219,2 km, 199 sont situés en tunnel, le reste étant en viaduc, souvent sur de grands boulevards comme pour les lignes 2 et 6 ou pour traverser la Seine ou la Marne (ligne 8). Sur le métro parisien, il n'existe pas de tronc commun entre plusieurs lignes, comme à Londres ou New York par exemple. Chaque tunnel ne voit circuler les trains que d'une seule et même ligne et chaque tunnel est aux mêmes largeur et hauteur.

Sur le métro, la voie ferrée est classique, avec un écartement de 1,435 m entre les rails, ce qui constitue la mesure standard dans le monde. Un troisième rail, situé à gauche des voies, permet d'alimenter les trains en courant électrique à 750 V. Ce rail est plus gros et les trains captent le courant par le biais de frotteurs.

Dépôt de la ligne 5, avec un MF67 qui part à Bobigny.

Certaines lignes (1, 4, 6, 11 et 14) ont un roulement sur pneumatiques, à l'interieur des 2 rails spéciaux pour pneus, des deux rails classiques, qui servent aux trains de travaux. De chaque côté sont placées deux pistes qui servent au roulement du pneu. On trouve ensuite deux rails verticaux qui assurent le guidage du train et le captage du courant. Ces lignes furent converties au pneumatique entre 1963 et 1974 pour permettre de meilleurs accélérations et freinages, ainsi qu'un meilleur confort ou, dans le cas de la ligne 6, pour réduire les nuisances sonores sur les tronçons aériens. Cela a permis d'augmenter la fréquence sur ces lignes.

Le réseau parisien est très dense et les stations sont rapprochées si l'on compare aux autres réseaux européens : dans les métros de Londres ou de Moscou, par exemple, les stations sont beaucoup plus espacées.

Le matériel roulant[modifier | modifier le wikicode]

Le métro parisien a un gabarit réduit. Chaque train n’excède pas les 75 m de long (5 voitures), ou 90 mètres (6 voitures) sur les lignes 1 et 14 pour une largeur de 2,20 m. Tout cela fait que les rames du métro doivent être spécialement construites pour Paris.

On compte aujourd'hui (en 2017) 8 types de trains sur le réseau parisien qui se déclinent en deux catégories, le matériel fer (MF) et le matériel pneumatique (MP):

  • Matériel fer (sur voie ferrée classique) :
MF 67 : lignes 3, 3 bis, 10, 12 ;
MF 77 : lignes 7, 8, 13 ;
MF 88 : ligne 7 bis ;
MF 01 : lignes 2, 5, et 9.
  • Matériel pneumatique :
MP 59 : ligne 11 ;
MP 73 : ligne 6 ;
MP 05 : rames automatiques pour les lignes 1 et 14 ;
MP 89 CC : rames à conducteur pour la ligne 4 ;
MP 89 CA : automatiques pour la ligne 14 ;

CA signifie "Conduite Automatique" et CC "Conduite Conducteur".


  • Futur matériel :
MP 14 : Bientôt sur les lignes 4 et 14 ;
MF 15 : Sur les lignes 3, 3 bis, 10 et 12.

Dans l'appellation du matériel, le nombre à deux chiffres signifie l'année de commande (ex: 2001 pour le MF 01, 1959 pour le MP 59).

Fréquentation[modifier | modifier le wikicode]

Les rames transportent chaque année environ 1,4 milliard d'usagers, et la fréquentation augmente d'environ 3 % par an. On dénombre un peu plus de 4 millions de voyageurs en moyenne par jour dans le métro. Cependant, chaque jour de la semaine, plus de 5 millions de personnes sont transportées.

La ligne la plus fréquentée est la ligne 1 avec environ 725 000 passagers par jour de la semaine et environ 204 millions sur une année. La ligne la moins fréquentée (hors 3 bis et 7 bis, très courtes) est la ligne 10 qui transporte environ 41,5 millions de voyageurs par an.

Le réseau du métro est très utilisé, donc les rames sont souvent bondées. À cause de ses longs couloirs et de son ouverture facile au public, le métro comporte des tags.

Exploitation[modifier | modifier le wikicode]

Sur la grande majorité des lignes, les fréquences sont les suivantes :

  • entre 2 et 5 minutes d'attente le jour ;
  • environ 7 minutes d'attente maximum en heures creuses ;
  • 8 minutes la nuit.

Le métro circule de 5 h 30 à 0 h 30 et jusqu'à 1 h 30 les vendredis, samedis et veilles de jours fériés. La coupure nocturne est utilisée pour faire les travaux d'entretien nécessaires.

Les rames du métro de Paris sont garées et entretenues dans des ateliers appelés dépôts, situés en général en bout de ligne.

Chaque rame est pilotée par un conducteur. Celui-ci est chargé d'assurer la sécurité des voyageurs et du matériel en respectant la vitesse limite ou en s'arrêtant en cas de danger. C'est lui qui assure la fermeture des portes. Des brigades de contrôleurs se déplacent dans les couloirs des stations et les trains pour vérifier que chaque voyageur ait un titre de transport valable. Il y a aussi à l'entrée des stations des guichets où l'on peut se renseigner et acheter un titre de transport. Il existe beaucoup d'autres métiers comme les ouvriers qui entretiennent les voies, ceux qui s'occupent du matériel, les agents de nettoyage, les régulateurs, qui doivent gérer l'écart entre les métros etc.

Liste des lignes du métro du Paris[modifier | modifier le wikicode]

Plan du métro parisien

Le futur[modifier | modifier le wikicode]

Plan du Grand Paris Express

Le métro est un élément essentiel dans le développement de la région. Plusieurs projets sont en cours de réalisation ou d'étude, notamment des extensions de lignes existantes pour desservir la banlieue, ou le remplacement des trains les plus âgés, pour augmenter le confort et diminuer les pannes.

Cependant, un projet pourrait changer la vie de nombreux habitants: le Grand Paris Express. Ce projet comprend six lignes : quatre lignes nouvelles et deux prolongements de lignes existantes, qui feraient le tour de Paris par la banlieue. Ce métro desservirait des quartiers isolés et pourrait permettre des déplacements entre les banlieues qui sont difficiles actuellement. Le premier tronçon de ligne rouge est prévu pour fin 2020 ; le projet devrait aboutir en 2030.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de Paris — Tous les articles concernant Paris et sa banlieue.
Portail des transports en commun —  Les articles sur les transports en commun !