Histoire du Cameroun

« Histoire du Cameroun » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Carte du Cameroun

L'histoire du Cameroun s'est étendue du Ier millénaire avant Jésus-Christ jusqu'à aujourd'hui.

Époque pré-coloniale[modifier | modifier le wikicode]

Les premiers habitants du Cameroun furent probablement les Baka, également appelés pygmées. Ils habitent toujours les forêts des provinces du sud et de l'est. Le peuple bantou, quant à lui, a occupé les zones couvrant le sud-ouest du Cameroun. Puis, les peuples Tikars, Bamouns et Bamiléké, sont venus, eux aussi, occuper ce territoire, ainsi que la civilisation des Saos qui s'est installée au nord.

À partir du IXe siècle de notre ère, se constitue un état, nommé l'état Kanem, qui s'est développé autour du lac Tchad et devint un état musulman au XIe siècle. Puis, au XVIe siècle, le nord du Cameroun passa sous la domination de l'empire de Kanem-Bornou. Mais revenons à l'état Kanem, qui, aux XVIe et XVIIe siècles, imposa sa souveraineté à une grande partie du Cameroun, malgré une résistance opiniâtre.

Au royaume Kanem, succéda le royaume Bamoun, fondé à la fin du XVIe siècle, et qui, bien qu'il dut lutter contre une grande invasion de Peuls, un peuple nomade, atteignit son apogée à la fin du XVIIIe siècle.

Pendant ce temps, en 1472, des marins portugais, dirigés par Fernando Poo arrivent sur les côtes du Cameroun. Poo nomme le pays "rivière des crevettes", en raison du nombre étonnant de crevettes qui trouvent dans l'estuaire de Wouri.

L'esclavage se met en place au Cameroun à partir de 1532, mais les Européens n'établiront cependant pas d'établissements permanents au Cameroun.

Au XVIIIe siècle, le peuple nomade Peuls islamise les régions du sud du Cameroun.

En 1845, cependant, l'évangélisation du Cameroun débute, et en 1890, la Societas Apostolus Catholici se met en place. En 1868, des négociants allemands arrivent et s'établissent au Cameroun.

Époque coloniale[modifier | modifier le wikicode]

Partage en la France et l'Allemagne[modifier | modifier le wikicode]

La colonisation allemande du Cameroun commence en 1884. Par le biais de différents traités, une partie du Cameroun est gouvernée par la France, une autre encore par la Grande-Bretagne. Depuis 1919, les quatre cinquièmes du Cameroun appartiennent à la France. Cette partie du pays, en 1940, se rallia à la France Libre.

Ahidjo, le président qui remplaça M'Bida en 1968.

La lutte pour l'indépendance[modifier | modifier le wikicode]

L'idée de l'indépendance du Cameroun commença en 1948, lorsque l'Union des Populations du Cameroun est fondé. Bientôt jugé illégal suite à des émeutes violentes, le parti fut interdit. Malgré cela, quelques résistants camerounais se cachèrent dans les maquis et œuvrèrent pour l'indépendance du Cameroun, notamment dans la nuit du 18 au 19 décembre 1956, où ils assassinent ou enlèvent des dizaines de personnalités politiques camerounaises et sabotent des ponts et des lignes téléphoniques.

En décembre 1956, pour la première fois dans l'histoire du Cameroun, l'Assemblée territoriale fut élue au suffrage universel, et M'Bida forma le premier gouvernement autonome en mai 1957 ; il fut remplacé par Ahmadou Ahidjo en février 1958.

Indépendance[modifier | modifier le wikicode]

Le Cameroun français devint indépendant le 1er janvier 1960 : le Cameroun français devient la République du Cameroun.

De son côté, la colonie britannique au Cameroun est coupée en deux en 1961. Le Nord du Cameroun britannique intègre le Nigeria, et le Sud intègre la République du Cameroun, qui devient la République fédérale du Cameroun.

Durant la guerre froide, le gouvernement d'Ahidjo choisit de s'orienter vers le bloc étasunien.

Histoire contemporaine[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.