Confiné chez toi, tu t'ennuies ? Crée un article sur Vikidia, c'est facile ! Commence par quelques lignes et on va t'aider !

Félix Vallotton

« Félix Vallotton » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Félix Vallotton, né à Lausanne (Suisse), le 28 décembre 1865 et mort à Paris le 29 décembre 1925, est un peintre, graveur, illustrateur, sculpteur, critique d'art et romancier français d'origine suisse, naturalisé français en 1900.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Félix Vallotton naît à Lausanne d'une famille bourgeoise protestante.

À l'Académie Julian (wp), à Paris où il entre à l'âge de 17 ans, il rencontre de nombreux artistes postimpressionnistes, dont les futurs Nabis1 : il sera parmi eux « le nabi étranger ».

Il se fait connaître par ses gravures sur bois et ses illustrations en noir et blanc. Il participe à différents Salons : Salon des artistes français, Salon des indépendants, Salon d'automne.

À partir de 1900, il consacre son temps à la peinture, avec des scènes d'intérieur, aussi bien que des paysages, des nus, des portraits et des natures mortes d'un style très personnel. Il expose à Zurich en 1909 et régulièrement à Paris.

Verdun. Tableau de guerre interprété, projections colorées noires, bleues et rouges, terrains dévastés, nuées de gaz., 1917. Musée de l'Armée (Paris).

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

Touché par l'horreur de la Première Guerre mondiale, Vallotton y trouve aussi une source d'inspiration.

En juin 1917, dans le cadre des missions d’artistes aux armées, Vallotton, alors âgé de 52 ans, est envoyé sur le front de l’Est. Il s'approche des premières lignes et visite les tranchées.

Dès 1916, il publie C’est la guerre !, un album de gravures sur bois. « Ces forces n’ont pas de forme, dit-il, et de couleur encore moins ». La gravure sur bois en noir et blanc traduit ces impressions de monde détruit, tout en favorisant la diffusion des œuvres.

Sa célèbre toile intitulée Verdun. Tableau de guerre interprété, projections colorées noires, bleues et rouges, terrains dévastés, nuées de gaz., 1917 (Musée de l'Armée (Paris)), reste figurative, mais montre surtout des faisceaux colorés qui s’entrecroisent au-dessus de la terre en feu2.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Félix Vallotton, Dictionnaire Larousse de la peinture en ligne
  2. Verdun, L'histoire par l'image

Liens internes[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Félix Vallotton de Wikipédia.