Eau du robinet

« Eau du robinet » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Eau courante)
Aller à : navigation, rechercher
De l'eau coulant d'un robinet ouvert

On appelle en général l'eau du robinet, eau courante ou eau de distribution, l'eau qui arrive dans chaque maison et a été traitée, ou au moins contrôlée, pour être potable. L'eau du robinet est une eau 1000 fois plus économique que celle en bouteille

Composition[modifier | modifier le wikicode]

L'eau du robinet contient bien sûr presqu'uniquement de l'eau, mais aussi un peu de gaz dissous (dioxygène, dioxyde de carbone et diazote) et puis quelques substances minérales ou chimiques, qui viennent de l'endroit où on a prélevé cette eau ou bien du traitement qu'on fait pour réduire d'autres éléments. Ces substances doivent être assez rares pour qu'on puisse boire cette eau longtemps sans danger pour la santé. En France par exemple c'est actuellement un décret1 qui fixe les limites pour de nombreuses substances.

Il y en a pour lesquelles il n'y a pas de limite étant donné qu'elles ne sont pas gênantes aux quantités où on les trouve (calcium, magnésium, carbonates ou bicarbonates), ensuite celles pour lesquelles on tolère des niveaux les plus élevés, (parce qu'elle sont relativement peu dangereuses) sont les chlorures et le sodium (qui ensemble forment le sel, mais il faut que sa concentration soit environ 100 fois moins élevée que celle de l'eau de mer) les sulfates (250 milligrammes par litre : mg/l) et les nitrates (50 mg/l). On note qu'il y a aussi un peu de fluor, qui est dangereux en trop grande quantité, mais utile à petite dose pour la santé des dents.

Origine[modifier | modifier le wikicode]

L'eau du robinet a été prise (prélevée) dans le milieu naturel, en général par pompage. Le plus souvent, elle a été pompée dans un forage ou puits, et vient donc d'une nappe d'eau souterraine. Si le relief le permet, l'eau d'une source peut être utilisée (captée) sans pompe. L'eau souterraine étant filtrée par le sol et la roche, elle est en général de qualité régulière et peu chargée en matière organique.

L'eau peut aussi être pompée directement dans un cours d'eau ou dans un lac, auquel cas son traitement est un peu plus difficile étant donné qu'elle contient plus de matière qu'il faut filtrer.

Entre les deux, l'eau est souvent prélevée dans un puits proche d'un cours d'eau, c'est-à-dire dans la nappe d'accompagnement de ce cours d'eau : dans le terrain proche où l'eau est à peu près au même niveau que ce cours d'eau. Ainsi, lorsque l'on pompe de grosses quantités d'eau dans ces puits, le niveau baisse assez peu puisque de l'eau s'infiltre du cours d'eau pour remplacer celle qui est pompée. L'eau du puits est pourtant beaucoup plus claire que si elle avait été prise directement dans la rivière.

Un captage d'eau permet en général de fournir de l'eau potable à au moins une ou plusieurs communes. Il peut y avoir des installations qui fournissent de l'eau à un territoire beaucoup plus grand, comme une région.

Traitement[modifier | modifier le wikicode]

Installations de traitement de l'eau à Toronto (Canada)
À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Une fois qu’elle est captée cette eau est traitée. Elle passe par des étapes de traitement dans l’ordre suivant :

  • le dégrillage : l’eau passe à travers des grilles pour arrêter les corps flottants et les gros déchets ;
  • le tamisage : il s’agit d’un filtrage plus fin à travers des tamis destinés à arrêter les déchets plus petits comme des grains de sable ou du plancton ;
  • la floculation et la décantation : l’ajout d’un produit coagulant dans l’eau permet d’agréger les matières en suspension. Du fait de leur poids, ces floculats ainsi formés tombent au fond d’un bassin de décantation ;
  • la filtration : elle permet l’élimination des dernières particules en suspension, souvent invisibles. Elle se fait au travers de matériaux classiques, comme des colonnes de sable, ou absorbants, comme du charbon actif ;
  • les traitements spécifiques : ils permettent en fonction des eaux, d’améliorer les paramètres chimiques (acidité, dureté, teneur en fer…) ou les qualités organoleptiques de l’eau (saveur, odeur, limpidité) ;
  • la désinfection et/ou la chloration : c'est une étape essentielle permettant de neutraliser les virus et les bactéries pathogènes ; on peut injecter de l’ozone gazeux ou utiliser des ultraviolets. Pour préserver la qualité de l’eau tout au long de son parcours dans les canalisations avant d’arriver au robinet, une infime quantité de chlore est également ajoutée dans l’eau.

Puis l’eau est stockée dans des châteaux d’eaux ou des réservoirs enterrés. Dans ce lieu l’eau est mise sous pression et le débit fourni est modifié selon la préférence des usagers. Ensuite l’eau est envoyée grâce à des pompes dans des réservoirs où elle est une nouvelle fois stockée avant d’atterrir dans les habitations par un réseau de canalisation souterraine.

Distribution[modifier | modifier le wikicode]

La distribution de l’eau potable, de la source jusqu’au robinet, est un service public confié aux collectivités territoriales (municipalités, syndicats intercommunaux…). Ils déterminent librement leur mode de gestion : soit directement, on parle alors de régie publique, soit en déléguant à une entreprise privée. On parle dans ce cas de délégation de service public (ou d’affermage).

Coût et prix de l'eau[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !

Note[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la biologie —  Tous les articles sur les plantes et les animaux.
Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.