Don Giovanni

« Don Giovanni » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Mozart par Doris Stock, 1789.
Statue de Da Ponte
Ouverture de Don Giovanni par l'Orchestre symphonique de Fulda (wp) en Allemagne, en avril 2000.

Don Juan, Don Giovanni en italien, est un opéra italien en deux actes : le livret est de Lorenzo da Ponte et la musique de Wolfgang Amadeus Mozart. La première représentation eut lieu le 29 octobre 1787 au théâtre national de Prague qui avait passé commande. Ces deux artistes avaient déjà collaboré pour Les noces de Figaro.

Le thème est une reprise de la pièce espagnole de Tirso de Molina El Burlador de Sevilla y convidado de piedra (1630) et l'action se déroule à Séville dans l'Espagne du XVIIe siècle. Il est aussi connu en littérature par la comédie de Molière, Dom Juan ou le Festin de pierre.

C'est l'histoire d'un aristocrate séduisant et manipulateur, personnalisant l'hédoniste, qui accumule les conquêtes féminines, sans respect pour les interdits de la morale ou de la religion et finit en enfer.

L'opéra connut un succès immédiat dans toute l'Europe, ainsi qu'aux États-Unis, en 1826, dans une mise en scène de da Ponte. C'est un dramma giocoso dont le sous titre est il dissoluto punito.

En 1979 une adaptation filmée par Joseph Losey a fait connaître cet opéra à un très large public : Losey est nominé en 1980 au César du meilleur réalisateur et au César du meilleur film pour son Don Giovanni.

L'histoire[modifier | modifier le wikicode]

L'ouverture débute avec un passage musical sombre et lent en D mineur, (passage joué à nouveau quand la statue du Commandeur somme Don Juan de se repentir à la fin de l'opéra) ; il est suivi d'une section rapide et brillante en D majeur qui s'éteint lentement quand le rideau se lève sur le premier acte.

Acte I – scène 1
Le jardin du Cammandeur à Séville (en Espagne), de nuit.
Don Giovanni s'est introduit, de nuit, dans la maison du commandeur pour séduire sa fille, Donna Anna, déguisé en son fiancé. Leporello, le serviteur de Don Giovanni, monte la garde, transi de froid. Mais Donna Anna découvre la supercherie et poursuit l'imposteur en appelant à l'aide. Le commandeur se précipite mais est tué en duel. Don Giovanni et Leporello parviennent à s'enfuir. Donna Anna et son fiancé découvrent la victime et jurent de tirer vengeance.

Acte I – scène 2
Une rue de Séville
Donna Elvira, l'épouse de Don Giovanni vient d'arriver de Burgos et cherche son époux qui l'a abandonnée après le mariage. Don Giovanni l'aperçoit et s'enfuit pendant que Leporello raconte à Elvira les innombrables liaisons de son maître.

Acte I – scène 3
La campagne, près de Séville
Un cortège de noces passe devant la maison de Don Giovanni : le paysan Masetto a épousé la belle Zerline. Leporello est chargé de les inviter. Don Giovanni emmène la mariée dans son château. Donna Elvira réussit à la libérer et révèle à Donna Anna et son fiancé qu'il est l'auteur du meurtre du commandeur. Ils se promettent à nouveau de tirer vengeance du meurtrier en fuite. Leporello est écoeuré mais son maître lui ordonner d'organiser une grande fête pour toutes les filles du voisinage y compris Zerline.

Acte I – scène 4
Un jardin dans le palais de Don Giovanni
Zerline essaie de calmer son mari par une chanson d'amour. Donna Anna, son fiancé et Donna Elvira, masqués, se sont mêlés aux invités.

Acte I – scène 5
La salle de bal du palais de Don Giovanni
Pendant le bal, Don Giovanni essaie de séduire Zerline qui appelle au secours. Don Giovanni parvient à s'enfuir.

Acte II – scène 1
Une rue de Séville, le soir
Leporello veut démissioner mais Don Giovanni le retient avec une promesse d'argent s'il l'aide.
Il échange son manteau et son chapeau avec ceux de Leporello, pour séduire la femme de chambre de Donna Elvira.
Don Giovanni chante une sérénade sous son balcon et elle fait la paix avec... Leporello, qu'elle prend pour son mari. Don Giovanni en profite pour tenter de séduire la femme de chambre. Arrivent Masetto et un groupe d'amis ; trompé par le déguisement, Masetto est battu par son adversaire. Zerline le console.

Acte II – scène 2
Une rue proche
Leporello tente d'échapper à Donna Elvira de peur qu'elle ne découvre la supercherie. Ils rencontrent les deux autres couples Donna Anna et son fiancé, ainsi que Masetto et Zerline qui veulent se venger. Leporello jette son déguisement et s'enfuit.

Acte II – scène 3 (scène coupée)
Une rue
Zerline menace Leporello avec un rasoir et le ligote à une chaise. Il réussit à s'enfuir.

Acte II – scène 4
Un cimetière à Séville
Don Giovanni et Leporello se retrouvent au cimetière, près de la tombe du commandeur, ornée d'une statue. Ils se moquent d'Elvira. Soudain, une voix étrange provenant de la statue leur ordonne de ne pas troubler le sommeil des morts. Une inscription gravée sur le socle de la pierre tombale annonce que les meurtriers seront punis et que la justice approche. Don Giovanni ordonne à son valet d'inviter la statue à dîner. La sculpture accepte...

Acte II – scène 5
Une pièce dans la maison de Donna Anna.
Anna et son fiancé se disputent quand il propose de la consoler de son deuil grâce à son amour.

Acte II – scène 6
Une pièce dans le palais de Don Giovanni
Don Giovanni prend son repas du soir au son de la musique.
Donna Elvira lui rend visite et le supplie, en vain, de renoncer à ses conquêtes féminines. Il se moque et elle s'en va.
La statue du commandeur demande ensuite d'entrer. La statue lui ordonne de changer de vie avant qu'il ne soit trop tard. Il refuse. Des flammes s'élèvent, des cris de démons se font entendre. La statue prend la main de Don Giovanni et le conduit en enfer. Ils disparaissent tous les deux dans les flammes.
Anna et son fiancé, Elvira, Zerlina et son mari entrent dans la pièce avec la police et ne trouvent plus Don Giovanni.

Mozart et Da Ponte[modifier | modifier le wikicode]

Ils se rencontrent à Vienne en 1783 ; da Ponte adapte la pièce française Le Mariage de Figaro que Mozart met en musique en trois jours. Le première représentation à Vienne le 1er mai 1786 remporte un énorme succès. Mozart se déplace à Prague en janvier 1787 pour une représentation et le directeur de l'Opéra lui demande d'écrire un opéra pour Prague : da Ponte accepte d'écrire le livret de Don Giovanni.

En octobre 1787 Mozart finit d'en composer la musique à Prague, à la Villa Bertramka, chez des amis et la première a lieu le 29 octobre. La critique est unanime pour saluer la performance. Par contre les représentations à Vienne à la demande de l'empereur rencontrent un succès mitigé bien que Mozart ait rajouté de nouveaux airs pour Elvira et Ottavio et un duo pour Zerline et Leporello. La première eut lieu le 7 mai 1788, sans la scène finale et les représentations furent interrompues après la quinzième.

L'opéra connut le succès dans l'Europe toute entière : en Pologne en 1789 ; une version en allemand à Amsterdam et St Pétersbourg, en France dans la version italienne et française, en Italie à Bergame et Rome en 1811, en Angleterre dans sa version anglaise et italienne en 1817 et à New York en 1826 par da Ponte lui-même.

Sources :

Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.
Portail Autriche —  Accédez au portail sur l'Autriche.