Détroit de Torrès

« Détroit de Torrès » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Les corvettes de Dumont d'Urville échouées dans le Canal Mauvais

Le détroit de Torrès est un passage peu profond de 150 km de large environ, entre l'Australie et la Nouvelle-Guinée.

Il relie la mer de Corail à l'est (le plus grand récif corallien du monde) et la mer d'Arafura à l'ouest. Il porte le nom du navigateur espagnol qui le traversa en 1605.

La navigation y est dangereuse à cause des récifs et des îles nombreuses.

Les îles sont peuplées de Mélanésiens qui font du commerce avec les Papous de la Nouvelle-Guinée. Les langues parlées sont le Lagau Ya' et le Meriam Mìr.

Le ramassage des perles naturelles a été concurrencé par les perles en plastique à partir des années 1970.

Jules Verne et le détroit de Torrès[modifier | modifier le wikicode]

Le Nautilus venait de toucher.

Le Nautilus de Vingt mille lieues sous les mers s'y échoue comme les corvettes de Dumont d'Urville dans les années 1840.

Le Nautilus se présenta donc à l’entrée du plus dangereux détroit du globe, de celui que les plus hardis navigateurs osent à peine franchir, détroit que Louis Paz de Torrès affronta en revenant des mers du Sud dans la Mélanésie, et dans lequel, en 1840, les corvettes échouées de Dumont d’Urville furent sur le point de se perdre corps et biens. Le Nautilus lui-même, supérieur à tous les dangers de la mer, allait, cependant, faire connaissance avec les récifs coralliens.

J’avais sous les yeux les excellentes cartes du détroit de Torrès levées et dressées par l’ingénieur hydrographe Vincendon Dumoulin et l’enseigne de vaisseau Coupvent-Desbois, — maintenant amiral, — qui faisaient partie de l’état-major de Dumont-d’Urville pendant son dernier voyage de circumnavigation. Ce sont, avec celles du capitaine King, les meilleures cartes qui débrouillent l’imbroglio de cet étroit passage, et je les consultais avec une scrupuleuse attention.

La situation était périlleuse, mais le Nautilus semblait se glisser comme par enchantement au milieu de ces furieux écueils. Il ne suivait pas exactement la route de l’Astrolabe et de la Zélée qui fut fatale à Dumont d’Urville. Il prit plus au nord, rangea l’île Murray, et revint au sud-ouest, vers le passage de Cumberland. Je croyais qu’il allait y donner franchement, quand, remontant dans le nord-ouest, il se porta, à travers une grande quantité d’îles et d’îlots peu connus, vers l’île Tound et le canal Mauvais.

Galerie : l'île Tound en 1840[modifier | modifier le wikicode]


Portail de la géographie —  Tout sur les continents, le climat, le relief...