Bataille de Vienne

« Bataille de Vienne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La bataille de Vienne (1683)

La bataille de Vienne est un combat qui oppose, le 12 septembre 1683, l'armée des Turcs ottomans (qui assiège Vienne) aux forces impériales.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Origines du conflit[modifier | modifier le wikicode]

Depuis le XVIe siècle, les Turcs ottomans essaient d'agrandir leur territoire vers l'Europe centrale. En 1526, les Ottomans attaquent le roi Louis II de Hongrie qui meurt pendant le combat ; les Habsbourgs héritent alors de la Hongrie. Puis le sultan Soliman II prend la ville de Buda en 1541, ce qui permet aux Turcs de s'emparer d'une partie de la Hongrie. Charles Quint et ses successeurs tentent de récupérer les territoires hongrois dominés par les Ottomans et ce conflit continue au cours du XVIIe siècle.

La bataille de Vienne[modifier | modifier le wikicode]

Jean III Sobieski (au centre) pendant la bataille de Vienne ; tableau de Jan Matejko, vers 1882-1883.

Le 14 juillet 1683, une armée ottomane d'environ 200 000 hommes met le siège devant Vienne, la capitale de l'empire des Habsbourgs, qui abrite une garnison d'environ 15 000 soldats. L'empereur Léopold Ier, sa famille et de nombreux Viennois quittent Vienne pour se mettre à l'abri des assiégeants.

À la tête d'une petite armée, le duc Charles V de Lorraine (beau-frère de l'Empereur, il a épousé une sœur de Léopold Ier), parvient à stopper la progression de l'armée ottomane, mais Vienne est toujours assiégée. Le pape et Léopold Ier demandent l'aide des pays de la Chrétienté et, avec la participation de plusieurs princes allemands du Saint-Empire et des Polonais, ils réunissent une armée commandée par le roi de Pologne, Jean III Sobieski.

Dans la nuit du 11 septembre 1683, les troupes impériales (c'est-à-dire l'armée de l'Empereur avec les Allemands et les Polonais) prennent place sur la colline du Kahlenberg, au nord de Vienne. Le lendemain, les Impériaux, les Allemands puis les Polonais attaquent l'armée ottomane. Après des heures de lutte, l'armée impériale remporte la victoire ; elle met en fuite les Ottomans et elle les oblige à lever le siège devant Vienne.

Après la bataille[modifier | modifier le wikicode]

La progression des Turcs ottomans vers l'Europe centrale a été stoppée, mais ils occupent toujours une partie de la Hongrie. L'Empereur tente de récupérer ces territoires, ce qu'il obtient finalement après treize ans de luttes (traité de Karlowitz, 1699).

Vikilien pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'histoire militaire —  Tous les articles sur l'histoire militaire, les batailles, les chefs de guerre...
Portail de l'Autriche —  Accédez au portail sur l'Autriche.
Portail de la Turquie — Tous les articles sur la Turquie.