Îles Anglo-Normandes

« Îles Anglo-Normandes » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Appellation officielle Îles de la Manche, en français de Jersey, sur un passeport jersiais.
Carte marine du XVIIIe siècle montrant les îles Anglo-Normandes.

Les îles Anglo-Normandes (ou en jersiais îles de la Manche et en anglais Channel Islands) sont des îles situées dans la Manche, à l’ouest de la péninsule du Cotentin. Elles sont la partie insulaire de la province historique de Normandie.

Elles dépendent de la Couronne britannique, sans toutefois faire partie du Royaume-Uni : elles sont sous la souveraineté du duc de Normandie, titre détenu par les souverains britanniques depuis la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant, après la bataille d'Hastings en 1066.

Les îles Anglo-Normandes ont une très grande autonomie politique : contrairement au Royaume-Uni, elles ne font pas partie de l’Union européenne.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Les îles de la Manche furent occupées par les Bretons lorsqu'ils quittèrent la Grande-Bretagne pour s'installer en Armorique (Bretagne actuelle), aux Ve ‑ VIe siècles.

En 933, elles deviennent normandes, dépendant du comté de Coutances.

Ces îles sont géographiquement très proches de la France, mais elles n'ont jamais été françaises. Elles faisaient autrefois partie du duché de Normandie. En 1204, Philippe Auguste prit la Normandie continentale au roi d'Angleterre Jean sans Terre, duc de Normandie, qui ne conserva de son duché que la partie insulaire, appelée par les Normands « îles de la Manche », et couramment par la suite « îles Anglo-Normandes ». Les monarques britanniques, dont ces îles dépendent directement, portent toujours le titre traditionnel de ducs de Normandie.

Durant la Seconde Guerre mondiale, ces îles furent, de tous les territoires dépendant de la couronne britannique, les seuls occupés par les Allemands. Il y eut, dans la nuit du 14 au 15 juillet 1940, une opération limitée de débarquement britannique à Guernesey, sans véritable contact avec l'ennemi, mais présentée à l'époque comme un succès, au moins symbolique. Ce raid inquiéta suffisamment les Allemands pour qu'ils défendent ces îles, tout comme les côtes françaises, par les blockhaus et fortifications du Mur de l'Atlantique. Finalement, alors que la Normandie est libérée dès juin 1944, les îles Anglo-Normandes ne le seront que le 9 mai 1945, au lendemain de la capitulation allemande.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Du sud au nord, on trouve Jersey, île la plus étendue de l'archipel, puis Guernesey et ses dépendances (Sercq, Herm et Jéthou), puis Aurigny, face au Nez de Jobourg (Cotentin).

Les îles Chausey, situées au large de Granville, ville française du département de la Manche, ne sont pas une dépendance des îles Anglo-Normandes, mais appartiennent à la commune de Granville.


Portail de l'Europe —  Tous les articles sur l'Europe !

49° 43′ 04″ N 2° 22′ 07″ W / 49.7178, -2.36861