Pétanque

« Pétanque » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une partie de pétanque

La pétanque est un jeu de boules. C'est le sixième sport en France par le nombre de licenciés (ceux qui payent une assurance pour jouer dans un club). Et nombreux sont ceux qui la pratiquent occasionnellement, en vacances notamment.

Histoire de la pétanque[modifier]

La pétanque est un jeu qui a été inventé en 1907. À l'époque, on jouait au jeu provençal. Il s'agissait de prendre de l'élan pour lancer une boule assez loin (de 18 à 20 mètres) pour la rapprocher d'un but (un cochonnet).

Un jour, un champion de ce jeu (Jules Hugues dont le surnom était « le Noir »), qui ne pouvait plus courir à cause de problèmes de santé, eut l'idée de tracer un cercle sur le sol et de lancer sa boule les « pieds joints », à une distance plus raisonnable. Pieds joints se dit dans le dialecte provençal « pè tanca », ce qui donna pétanque, en français.

Cette « première partie » de pétanque se déroula dans un café de la ville de La Ciotat, près de Marseille. Les patrons du café (deux frères appelés Ernest et Joseph Pitiot), eurent l'idée de développer ce sport. La pétanque était née !

Règles[modifier]

Le but du jeu est d'avoir le plus de boules possible près du cochonnet.

Les équipes[modifier]

Deux équipes s'affrontent à ce jeu. Elles peuvent être composées :

  • D'un seul joueur, on parle alors de tête à tête. Chaque joueur dispose de trois boules (ou cinq boules, en compétition) ;
  • De deux joueurs, on appelle cela une doublette. Chaque joueur dispose également de trois boules ;
  • De trois joueurs, la triplette. Les joueurs ont tous deux boules.

Début du jeu[modifier]

Une équipe trace un cercle sur le sol et lance le but (appelé aussi cochonnet ou petit). Le but doit se situer entre 6 et 10 mètres du cercle.

L'équipe lance une première boule, en essayant de se rapprocher le plus possible du but. C'est ensuite au tour de l'autre équipe.

Après les deux jets de boules, on regarde qui est le plus près. C'est toujours à l'équipe qui est la plus loin du but de lancer des boules, tant qu'elle en a. Si une équipe reprend le point (elle est plus près du but) c'est à l'autre de jouer. La situation idéale pour une équipe est que l'autre lance toutes ses boules sans réussir à reprendre le point.

Comptage des points[modifier]

À la fin d'une mène (on appelle la mène le jet de toutes les boules des deux équipes), on regarde quelle équipe a le point. Une équipe peut en marquer plusieurs, si elle a deux boules ou plus mieux placées que celle des adversaires.

But nul[modifier]

Il peut arriver que le but soit entraîné par une boule et sorte du terrain. Dans ce cas, on compte les points comme ceci :

  • Si les deux équipes ont encore des boules en main, ou si aucune des deux n'en a plus, personne ne marque ;
  • Si une des deux équipes a encore des boules en main, elle marque autant de points qu'elle a encore de boules.

Fin de la partie[modifier]

Lorsqu'une équipe a 13 points, elle a gagné la partie.

Matériel[modifier]

À l'origine, on jouait avec des boules en bois clouées (on y enfonçait des clous pour la rendre plus lourde). En 1930, elles sont remplacées par les boules en acier.

Il existe deux types de boules. Les boules de loisir et les boules de compétition. Pour les enfants il existe des boules en plastique.

Les boules de loisir[modifier]

Destinées aux joueurs occasionnels, elles ont en général un poids et un diamètre uniques, pour convenir aux mains et aux forces de tous âges. Le poids varie entre 600 et 800 grammes.

Ces boules sont interdites en compétition.

Les boules de compétition[modifier]

Elles sont plus chères que les boules de loisir. Elles doivent :

  • Être en métal ;
  • Avoir un diamètre compris entre 70,5 mm et 80 mm ;
  • Avoir un poids compris entre 650 g et 800 g ;
  • La marque du fabricant et les chiffres correspondant au poids doivent être gravés sur les boules et lisibles.

Le nom et/ou prénom ou surnom du joueur ou ses initiales peuvent y être gravées.

Le joueur choisira sa boule en fonction de la taille de sa main, de sa force, etc.

Vocabulaire[modifier]

Le vocabulaire de la pétanque est souvent riche et imagé.

  • Petit, cochonnet ou encore bouchon : le but ;
  • Pointer : lancer sa boule pour la rapprocher le plus possible du but ;
  • Tirer : lancer sa boule afin de chasser une boule adverse. En règle générale, la boule tirée est perdue, sauf en cas de carreau ;
  • Avoir le point : posséder une boule (ou plus) mieux placée que celles des adversaires ;
  • Reprendre le point : placer une boule en faisant mieux que l'adversaire qui avait le point ;
  • Faire un biberon, un têtard : la boule colle le but ;
  • Faire un bec : heurter une boule déjà placée pour faire dévier la sienne vers le but ;
  • Faire un carreau : la boule qu'on tire chasse la boule adverse mais reste sur le terrain ;
  • Faire un trou : tirer à côté de la boule visée (c'est un tir raté) ;
  • Faire une casquette : frapper une boule sur sa « tête » (partie supérieure). La boule cible reste à sa place ou bouge très peu ;
  • Embrasser Fanny, Faire fanny, Être fanny ou (Se) Prendre une fanny : Perdre une partie sur le score de 13 à 0.


Portail des loisirs - Le sport, les jeux, les séries télé



Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Pétanque de Wikipédia.