Bacchus

« Bacchus » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Peinture représentant Bacchus

Bacchus est le dieu du vin, de la fête et des vignes. C'est son nom romain et on l'appelle Dionysos en grec. Ses attributs sont la thyrse, la patère, le lierre, la vigne et la grappe de raisin.

Des origines très anciennes[modifier]

Fils de Zeus (Jupiter) (dieu des dieux, de la foudre et du ciel) et de Sémélé (Princesse de Thèbes), Dionysos-Bacchus est né deux fois. La première fois quand sa mère est morte brulée vive d'avoir contemplé Zeus sous son apparence divine (vision mortelle pour les humains). Comme il n'était pas encore formé, Zeus le cacha dans sa cuisse. Dionysos naquit, une seconde fois à la fin de la gestation normale et sortit de la cuisse de son père (d'où l'expression : « naître de la cuisse de Jupiter »). Pour échapper à la jalousie d'Héra, Dionysos-Bacchus a été élevé par les nymphes des bois. Bacchus passa toute son enfance loin de l'Olympe.

Devenu un homme, il n'est pas reconnu comme un dieu par les Grecs. Il part et voyage à travers l'Asie où il exerce ses pouvoirs divins. Partout les hommes et les femmes le suivent en cortège. Revenu en Grèce, il est alors accepté comme un dieu et Apollon partage avec lui, le sanctuaire de Delphes.

Dionysos est le dieu de la vie, des forces qui développent le monde végétal et animal. Il est le dieu du vin, qui en donnant l'ivresse « libère » les instincts humains les plus naturels voire les plus sauvages. Ses origines sont thraces et macédoniennes (régions considérées comme reculées de la Grèce). Certains chercheurs le font venir de Phrygie en Asie mineure. Il semble être un dieu très ancien de la nature et de la fertilité, à qui on offrait des sacrifices humains.

Ses fêtes et son cortège[modifier]

Les fêtes qu'il organise s'appellent les bacchanales. Son cortège est composé de Bacchantes (femmes devenues ivres par le vin)1 qui tirent son char. Dans leur délire elles étaient capables de dévorer des animaux considérés comme représentant le corps du dieu.

En Grèce, les cérémonies religieuses données en son honneur mettaient en scène un groupe de personnes portant un masque. C'est l'origine du théâtre européen.

Les Romains l'ont adopté comme beaucoup d'autres divinités. Les Romains célébraient des bacchanales tellement désordonnées que les autorités durent les réglementer. La ville de Nysa (en Inde), lui était destinée.

Mythes[modifier]

Penthée était un homme qui ne croyait pas en Bacchus et qui ne l'honorait pas. Quand Bacchus le sut, il se mit en colère et ordonna aux Bacchantes de le dévorer vivant.

Expressions avec « Bacchus »[modifier]

  • L'arbre de Bacchus est la vigne.
  • Les trésors de Bacchus sont les raisins et le vin.
  • Un disciple de Bacchus est un amateur de bon vin.
  • Un suppôt de Bacchus est un ivrogne.
  • Fêter Bacchus signifie «  boire plus que de raison ».

Note[modifier]

  1. La patère ou canthare est une coupe à boire évasée et peu profonde c'est avec la grappe de vigne et le thyrse, les objets symboliques de Dionysos.


Portail des religions - Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...