Atmosphère terrestre

« Atmosphère terrestre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Atmosphère (Terre))
Aller à : navigation, rechercher

L'atmosphère terrestre est la couche de gaz qui entoure la Terre. Ces gaz ne peuvent pas s'échapper en raison de la gravité : comme un boule de neige lancée vers le ciel ne peut que retomber sur terre, une boule d'air y reviendrait pareil1. Néanmoins, la limite avec l'espace proprement dit est floue : elle se situerait vers 700 kilomètres. On la divise en plusieurs couches ayant des caractéristiques différentes selon l'altitude. L'air est dense dans la troposphère, la première couche d'environ 10 kilomètres au dessus du sol terrestre. Les molècules de gaz de l'atmosphère subissent l'attraction terrestre, mais sont aussi soumises aux influences combinées de la Lune et du Soleil ce qui donne des marées atmosphérique semblables aux marées des mers et océans.

Les différentes couches de l'atmosphère

Pression atmosphérique[modifier]

L'atmosphère par son poids et son épaisseur fait que l'air au niveau de la terre est sous pression.

Article à lire Article à lire : Pression atmosphérique

Les différentes couches de l'atmosphère[modifier]

L'atmosphère est composée de deux couches principales : L'homosphère et la thermosphère

L'homosphère[modifier]

L'homosphère s'étend du sol à environ 80 kilomètres d'altitude .

L'homosphère a une composition chimique à peu près régulière : elle est composée de 78% d'azote, de 21% d'oxygène et de 1% de gaz rares. Elle comprend de la vapeur d'eau et du dioxyde de carbone (le gaz carbonique).

On distingue trois couches dans l'homosphère : la troposphère, la stratosphère et la mésophère.

  • La troposphère, elle va de la surface du sol à environ 12 kilomètres (elle est plus renflée au-dessus des tropiques). Elle connait des mouvements turbulents de l'air. C'est dans cette couche que se passent les phénomènes atmosphériques qui sont perceptibles par l'homme (le vent, la pluie, la pression). Dans la troposphère on distingue deux grandes masses d'air: l'air tropical (chaud) et l'air polaire (froid). Ces deux masses d'air peuvent être sèches (si leur origine est continentale) ou humides (si leur origine est maritime). Ces deux masses d'air s'affrontent dans les régions tempérées. De cet affrontement, naissent les perturbations climatiques (en particuliers les dépressions cycloniques). La température de la troposphère diminue avec l'altitude d'environ 6,5°C tous les cent mètres. On est à – 50°C à sa limite supérieure. À sa limite, on trouve une zone de vents très puissants qui vont d'ouest en est (le Jet stream). Ils circulent aux latitudes moyennes à une vitesse de 300 à 500 kilomètres/heure le tour de la Terre. C'est là que circulent les avions jets pour profiter de ce supplément de vitesse.
  • La stratosphère a environ 40 kilomètres d'épaisseur. Elle culmine vers 50 000 mètres. L'air se raréfie : la pression est donc moins élevée. La stratosphère contient la couche d'ozone qui filtre les rayons ultraviolets dangereux pour les êtres vivants. La température remonte progressivement pour avoisiner le zéro.
  • La mésosphère est la dernière couche de l'homosphère. Elle est épaisse d'environ une trentaine de kilomètres. Son altitude maximum est d'environ 80 kilomètres. Les températures y baissent considérablement (pour atteindre les - 100°C). Les météorites qui y pénètrent s'y enflamment et donnent les étoiles filantes

La thermosphère[modifier]

La thermosphère s'étend au delà de 80 kilomètres jusque vers 700 kilomètres. On l'appelle aussi ionosphère. Au-delà commence le milieu interplanétaire.

Les températures de la thermosphère deviennent très élevées. L'air y est extrêmement raréfié. Les particules gazeuses (de taille plus petite que les molécules gazeuses) forment des couches. Ces couches sont utilisées pour la transmissions des ondes-radios.

Notes[modifier]

  1. Un astre, comme la lune, dont la gravité est insuffisante risque donc de perdre son atmosphère
Portail des sciences - Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques