Attentats du 11 septembre 2001

« Attentats du 11 septembre 2001 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis 11 septembre)
Aller à : navigation, rechercher

Les attentats du 11 septembre 2001 (un mardi), qui ont eu lieu aux États-Unis, ont reposé sur quatre avions de ligne détournés par des terroristes afin de les faire s'écraser sur des bâtiments. Perpétré par le groupe islamiste Al-Qaida, l'attentat fera 2 973 victimes. Il visait les bâtiments symboliques de États-Unis, c'est à dire : les deux tours jumelles, le Pentagone, et probablement le Capitole.

Quatre vols furent détournés par 19 terroristes. Le vol AAPrécision 11 fut le premier vol détourné, à 8h14 et le premier à s'écraser, sur la face Nord de la tour 1 du WTC, à 8h46.

Le World Trade Center (ses deux tours jumelles) avant les attentats

Faits essentiels[modifier]

  • À 8 h 46, le premier avion s'est écrasé sur l'une des tours jumelles (ou Twin Towers) du World Trade Center (WTC) à New York.
  • À 9 h 03, dix-huit minutes plus tard, un deuxième sur la seconde tour.
  • À 9 h 37, un troisième sur le Pentagone près de Washington DC (capitale des États-Unis).
  • À 10 h 03, le quatrième dans un champ de Pennsylvanie (un État des États-Unis). Une enquête démontrera que les membres d'équipage et des passagers parmi les 44 ont tenté d'attaquer les 4 ou 5 pirates de l'air et de reprendre le contrôle de l'avion. La cible réelle de ce quatrième avion reste inconnue, mais il se dirigeait en direction de Washington. Des estimations disent que la cible était le capitole de Washington, mais impossible de le prouver.

Aucune personne se trouvant dans l'un des quatre avions n'a survécu. Même si le quatrième avion a raté sa cible, ces attentats ont causé 2 973 morts, 19 pirates de l'air sont aussi morts et il y eu 6291 blessés. Ce fut l'attentat le plus meurtrier du XXIe siècle.

En plus des cent-dix étages des tours jumelles du World Trade Center lui-même, cinq autres bâtiments sur le site et quatre stations de métro ont été détruits ou très endommagés. Au total, sur l'île de Manhattan, vingt-cinq bâtiments ont été endommagés.

Terroristes[modifier]

Les terroristes dans les avions étaient au nombre de dix-neuf. Quinze étaient citoyens d'Arabie saoudite, deux des Émirats arabes unis, un d'Égypte et un du Liban ; tous étaient affiliés à Al-Qaida, un mouvement islamiste et terroriste animé par Oussama Ben Laden.

D'autres scénarios sont proposés et provoquent une controverse sur les responsables de ces attentats.

Ground zero[modifier]

Ground Zero est le nom donné aux ruines du World Trade Center.

Le 4 juillet 2004, fête nationale des États-Unis, a commencé la construction de nouveaux bâtiments dont un gratte-ciel, la Freedom Tower, qui sera le plus haut gratte-ciel de New York. Freedom Tower signifie « tour de la Liberté ». Sa construction devrait être achevée en 2012.1

Conséquences géopolitiques[modifier]

Le 11 septembre 2001 et le spectre du terrorisme sont importants à comprendre pour suivre l'évolution géopolitique actuelle : les invasions, menées par les États-Unis d'Amérique et leurs alliés, en Afghanistan (2001) et en Irak (2003), l'ont été au nom de la sécurité des pays du Nord. En Afghanistan a été lancée une traque aux talibans. Contre l'Irak a été déclarée la première guerre contre « l'Axe du Mal »2.

Théorie du complot[modifier]

Quelques semaines après les attentats, des familles des victimes demandent la création d'une enquête indépendante, jugeant la version officielle trop incohérente. Selon les partisans de la théorie du complot, le gouvernement américain de George W. Bush aurait eu intérêt à organiser, ou du moins à laisser faire un attentat. En effet, moins d'un mois après l'attentat, les États-Unis envahissent l'Afghanistan sous prétexte de tuer Oussama Ben Laden et de renverser le gouvernement taliban. Les attentats servirent aussi de prétexte à Bush pour faire passer certaines lois qui ne seraient pas passées en temps normal, comme le USA Patriot Act, qui permet notamment au FBI et à la CIA d'accéder aux données stockées dans les ordinateurs des gens.

Arguments avancés :

  • Aucun débris d'avion devant la façade du Pentagone, la pelouse ne semble pas brûlée ou arrachée.
  • Le FBI prétendrait avoir trouvé le passeport intact d'un terroriste au pied de la tour calcinée, chose invraisemblable.
  • L'effondrement des deux tours moins de deux heures après l'impact.
  • Les débris du vol 93, s'étalant sur environ 13 km.
  • Le témoignage de nombreux locaux affirmant que le vol 93 aurait été détruit dans les airs, ce qui, selon certains partisans, serait le résultat d'un missile d'un avion de chasse.

Il y a donc de nombreuses failles qui ont été identifiées dans cette affaire, des failles tout-à-fait sérieuses à prendre en considération, autant que la version officielle.3

Voir aussi[modifier]

Vikiliens pour compléter[modifier]

Note et référence[modifier]

  1. Freedom Tower, http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Freedom_Tower&oldid=23324925 (Page consultée le 17 décembre 2007)
  2. L'expression a été prononcée par George W. Bush et est due à David Frum, rédacteur des discours de l'ancien président. Cf. « Axe du mal ». Wikipédia. Page consultée le 22 mars 2009.
  3. Théories du complot à propos des attentats du 11 septembre 2001, http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ories_du_complot_%C3%A0_propos_des_attentats_du_11_septembre_2001


Portail de la société - Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.
Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine
Portail des États-Unis - Tous les articles concernant les États-Unis.