Vêtements traditionnels au Mali

« Vêtements traditionnels au Mali » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le « Diakité-mèrè », une tresse du Khasso[modifier | modifier le wikicode]

Le « Diakité-mèrè » est une tresse rituelle des Khassonké, fondateurs de la ville de Kayes. Elle est destinée aux jeunes filles khassonkés initiées pour devenir femmes.

L’appellation « Diakité-mèrè » signifie littérairement tresse fine, Diakité étant un patronyme.

Cette tresse est le symbole de la ville de Kayes. Ce symbole se retrouve sur les actes d’Etat Civil de la ville.

La tresse[modifier | modifier le wikicode]

Elle débuté par la répartition des cheveux en deux parties : la partie centrale et les parties latérales.

La grosse tresse de la partie centrale porte en son milieu, et solidement fixé, un rouleau de gris-gris appelé « Baxa) en khassonké. Ce « Baxa » est surmonté d’une corne à base de mèche traditionnelle tressée pour la circonstance.

Les anneaux d’argent sont fixés en ligne suivant la grosse tresse du front à la nuque.

Les parties latérales sont tressées finement au nombre de rangées de tresse égales de part et d’autre.

Le maquillage se termine par un bandeau de perles mobile tout autour de la tresse.

Cette tresse exige une tenue vestimentaire particulière et des chaussures appropriées.

JEU

Le pagne[modifier | modifier le wikicode]

Il est fait en bande de cotonnade raccommodées et teintées à l’indigo.

La camisole ou la robe[modifier | modifier le wikicode]

Elle est en tissu de couleur blanche souvent bordée d’un tissu bleu.

La chaussure[modifier | modifier le wikicode]

Une chaussure totalement en cuir sous forme de babouche ou sandale

source de l'article[modifier | modifier le wikicode]

Koniakary (avril 2019) par l'utilisateur NfanaMediateur

Portail du Mali —  Tous les articles sur le Mali.