Véhicules conduits debout

« Véhicules conduits debout » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Véhicule conduit debout)
Aller à : navigation, rechercher
Un jeune finlandais conduisant un gyroroue, à Helsinki.

Les véhicules conduits debout sont des petits engins motorisés, faciles à conduire, et le plus souvent « monoplaces » : ils transportent seulement une personne qui se tient debout.

Modernes et parfois très récemment inventés, ces véhicules servent pour des petites distances, notamment en ville, pour des trajets trop courts pour une voiture, mais un peu longs à pied.

Cependant, quoique pratiques qu'ils soient, ils soulèvent des problèmes juridiques1 : le trottoir est normalement réservé aux piétons et interdit aux véhicules motorisés (à la différence des vélos, trottinettes...), mais la chaussée avec ses nombreuses voitures reste cependant très dangereuse...

Quelques exemples[modifier | modifier le wikicode]

Gyroroue[modifier | modifier le wikicode]

Dessin d'un gyroroue, vu de face.

Le gyroroue, constitué d'une unique roue, est reconnu pour sa commodité : l'utilisateur s'appuie sur deux repose-pieds, se penche en avant, et l'appareil avance tout seul. On peut alors sans problème manger un sandwich ou répondre au téléphone et, à la fin du trajet, l'objet léger peut être pris en mains.

Cependant, le gyroroue demande de la pratique et de l'équilibre, car son utilisation n'est pas intuitive. On l'appelle aussi le « monoroue électrique », le « MonoWheel » du nom de son principal promoteur ou, en anglais, le « self-balancing unicycle » (monocycle auto-équilibré).

Gyropode[modifier | modifier le wikicode]

Schéma d'un gyropode

Le gyropode, ou le « Segway » en anglais2, suit le même principe que le gyroroue, mais il comporte deux roues, une plateforme où poser les pieds et un guidon pour le maintien et les commandes. Il est donc plus volumineux, mais il peut être facilement plié et déposé dans un coffre de voiture.

C'est un véhicule à la fois très rapide et autonome : à une vitesse de 20 km/h, il peut parcourir jusqu'à 38 km. Il est également silencieux, peu polluant puisqu'il fonctionne avec l'énergie électrique et très maniable : comme le gyroroue, il fonctionne grâce à un système de stabilisation gyroscopique

Trottinette électrique[modifier | modifier le wikicode]

Fichier:Electric Razor Scooter.png
Une trottinette électrique n'a rien de différent d'une trottinette classique.

L'idée de la trottinette électrique est plus vieille que celle des gyropodes et gyroroues : dès les années 1920, la célèbre entreprise familiale Krupp conçoit déjà un premier prototype. Depuis, l'utilisation de la trottinette motorisée s'est répandue grâce aux énormes progrès techniques : fonctionnant grâce à une batterie, elle peut maintenant parcourir une distance de 20 km à une vitesse de 25 km/h.

Encore plus facile d'usage, elle se manie comme une trottinette normale, simplement équipée en plus de boutons à droite et à gauche du manche pour gérer la vitesse. Le moteur est même invisible, camouflé dans la colonne de direction télescopique.

Elle peut servir pour des longues distances où le besoin de se reposer intervient après un certain temps, mais peut aussi être utilisée pour jouer car elle facilite les acrobaties.

Skate électrique[modifier | modifier le wikicode]

Schéma d'un skate board électrique, sorte de gyropode sans guidon.

Le skate électrique, aussi appelé « Gyroskate » ou « Hoverboard » en anglais, suit le même principe que la trottinette électrique, avec le skate. Cependant, sa forme est un peu éloignée du skate traditionnel : il est composé de deux petites plateformes où poser ses pieds, et de deux roues de part et d'autre.

Un autre modèle beaucoup moins commercialisé et accessible a vu le jour à la suite du film de science-fiction Retour vers le futur, où le personnage de Marty McFly utilise un skate en lévitation, à quelques centimètres de sol. Des entreprises d'innovation technologique se sont inspirées du concept pour créer des modèles de skate flottants grâce à un système de supraconducteurs refroidis à l'azote liquide.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. www.service-public.fr, section « gyropode » et « monoroue électrique » ;
  2. Le Segway devient gyropode, Le Figaro, 26/05/2009.

Liens internes[modifier | modifier le wikicode]

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Portail des sports —  Tous les articles sur les sports.
Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux…
Portail des loisirs —  Le sport, les jeux, les spectacles.