Structuralisme

« Structuralisme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
L'anthropologue Claude Lévi-Strauss est une des personnalités intellectuelles majeures du structuralisme.

Le structuralisme est un ensemble de courants de pensée apparus principalement en sciences humaines et sociales au milieu du XXe siècle. Ces courants ont en commun l'utilisation du terme de structure (consciente ou non) pour réfléchir aux objets étudiés (les systèmes).

Dans le structuralisme, les unités qui composent le système ont moins d'importance que tous les liens qui existent entre ces unités, qui forment la structure. Ainsi, par exemple, un travail d'histoire qui s'inscrirait dans une démarche structuraliste s'intéresserait plus à la façon dont une administration fonctionne, selon quelles logiques, quels procédés, plutôt qu'aux individus qui sont présents au sein de l'administration. Les structuralistes chercheraient aussi les similitudes entre cette administration et d'autres systèmes qui ont pu exister par le passé, pour établir les différences et les points communs dans le fonctionnement des structures et en tirer des règles générales, qui leur permettent de définir les sociétés.

Origine[modifier | modifier le wikicode]

Ce courant qui réfléchit aux structures des sociétés trouve ses racines dans la façon dont on fait de la science à la fin du XIXe siècle dans l'école dite "positiviste", très attachée à la compréhension des phénomènes dans leur totalité ; la notion de structure est surtout employée par la linguistique et la phonologie, jusqu'à sa généralisation après 1945.

Les courants structuralistes au XXe siècle[modifier | modifier le wikicode]

La façon de définir une structure, et de dire quels sont les travaux qui sont dès lors structuralistes, est très complexe, car elle revêt une multiplicité d'aspects. Cela varie selon les courants de pensées et les pays.

Le moment structuraliste français[modifier | modifier le wikicode]

Aujourd'hui, quand on parle de structuralisme, on désigne généralement le mouvement d'idées surtout français des années 1950 à 1970 marqué par sa volonté de rupture intellectuelle, et son rejet de la dimension historique et temporelle (les structures dépassent l'histoire, elles sont réitérées dans toutes les sociétés. Plus simplement, les structuralistes pensent que c'est souvent la même chose qui se reproduit sous différentes formes quand on compare les sociétés).

Ce « moment structuraliste », inspiré essentiellement de la linguistique de Ferdinand de Saussure, a débordé largement les frontières des universités pour s'exprimer aussi dans la littérature, les discours médiatiques, et la politique. Ce mouvement français qui est un tournant dans l'histoire intellectuelle française, s'est organisé autour d'un petit nombre de personnalités intellectuelles très connue, comme Claude Lévi-Strauss en anthropologie, Roland Barthes en littérature, Jacques Lacan en psychanalyse, Michel Foucault et Louis Althusser en philosophie.

Une difficile définition[modifier | modifier le wikicode]

Cependant, la grande variété des disciplines scientifiques qui se revendiquent du structuralisme, et des méthodologies employées par ces intellectuels, montre qu'il est difficile d'en donner une définition générale. Certains auteurs, comme Jean Piaget en psychologie, préfèrent placer le structuralisme dans une histoire des idées scientifiques sur la longue durée, comme une théorie de la connaissance qui trouve ses racines jusque chez Aristote.

Dans cette lignée, le structuralisme est souvent considéré par les historiens des idées comme l'un des courants précurseurs de la science des systèmes dans les années 1950, parallèlement à la cybernétique et à la théorie de l'information aux États-Unis, qui sont des courants scientifiques importants dans le monde anglo-saxon.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail de la sociologie —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la sociologie.