Seorak

« Seorak » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Vue sur le mont Seorak
Carte des montagnes dans l'est de la Corée

Seoraksan ou le mont Seorak est la plus haute montagne de la chaîne de montagnes Taebaek dans la province de Gangwon, dans l'est de la Corée du Sud. Elle est située dans un parc national près de la ville de Sokcho. Après le volcan Hallasan sur l’île de Jeju et Jirisan au sud, Seoraksan est la troisième plus haute montagne de Corée du Sud. Le pic Daechongbong (대청봉) de Seoraksan atteint 1708 mètres. La chaîne de montagnes Taebaek est souvent considérée comme l’épine dorsale de la péninsule coréenne.

Le parc national attire de nombreux touristes nationaux et internationaux toute l'année, mais la saison principale du parc national de Seoraksan est l'automne. Les couleurs d'automne dans la région sont considérées parmi les plus belles de Corée. La forêt rouge et jaune est interrompue par des rochers et de petits ruisseaux de montagne y coulent. Pendant la saison des pluies en été, en particulier après un typhon, ces cours d'eau peuvent gonfler.

La partie la plus visitée de la montagne est peut-être la principale entrée du parc national, à quinze minutes de route de la ville de Sokcho. La vallée va d'ouest en est avec une route pavée menant à la porte d'entrée du parc. Cette vallée contient de nombreux sites magnifiques et vaut bien une journée de visite.

La cascade Yukdam et la cascade Biryeong sont situées sur le côté gauche de la vallée, à environ quarante minutes de marche du parking principal. Ulsanbawi est une formation rocheuse du parc national de Seoraksan. La forme d'Ulsanbawi est unique dans la région. Pour atteindre les rochers, vous devez suivre un sentier de randonnée et gravir plus de 800 marches (il s’agit en fait de 888 marches). Sur le chemin, il y a deux temples et un rocher sphérique (Heundeulbawi) qui est situé au sommet d'un rocher plus grand. Ce rocher mesure environ 5 mètres de haut et peut être déplacé avec un peu d’effort. Des milliers de personnes ont déjà essayé de renverser Heundeulbawi, mais personne ne fait plus que remuer le rocher.

Selon la légende, Ulsanbawi serait originaire de la ville d'Ulsan, dans le sud-est de la Corée. Lors de la construction de Kumgangsan (금강산), Ulsanbawi a marché au nord en tant que représentant de la ville. Malheureusement, Ulsanbawi est arrivé trop tard et il n'y avait plus de place. Ulsanbawi avait honte et se dirigeait lentement vers le sud. Un soir, le rocher s'est endormi dans la région de Seorak. Ulsanbawi a estimé qu'il faisait tellement beau ici qu'il a décidé de rester pour de bon.

Au bout de la vallée principale se trouve Biseondae, une plate-forme rocheuse dans un ruisseau. Au-dessus du ruisseau se trouve une grotte difficile à atteindre, qui offre une vue dégagée sur les formations rocheuses environnantes.

Un peu plus loin de l'entrée se trouve la vallée des Mille Bouddhas, la principale vallée de la montagne Seorak, également appelée vallée de Seorak. La vallée a été nommée ainsi parce que les formations rocheuses qui bordent ses côtés ressemblent à un alignement de statues de Bouddha.

Les niveaux de difficulté des différents sentiers de randonnée sont différents.

Portail de la Corée du Sud —  Tous les articles sur la Corée du Sud
Portail de la montagne —  Tous les articles concernant montagnes et collines.