Préciosité

« Préciosité » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La préciosité est un mouvement social et littéraire français. Il est le symbole de nombreuses demeures aristocratiques de la première moitié du XVIIe siècle. Le précieux essaie de se distinguer de ses contemporains par le raffinement de son langage, de ses goûts et de ses idées morales.

La préciosité[modifier | modifier le wikicode]

Uns scène de la comédie Les Précieuses Ridicules de Molière

La préciosité se développe dans l'aristocratie autour de nobles dames, telles Madeleine de Scudéry ou Madame de La Fayette, qui réunissaient leurs amis dans la ruelle[Quoi ?] de leur chambre à coucher. Les invités parlaient de littérature, écrivaient et lisaient des poèmes, avec souvent pour thème central l'amour.

Au XVIIIe siècle, nobles et bourgeois cultivés se réunirent dans les salons autour de dames riches issues pour la plupart de la haute bourgeoisie. On y discutait alors de littérature mais aussi d'idées philosophiques (en grande partie politiques et économiques).

La littérature précieuse est caractérisée par l'utilisation du portrait littéraire, par la maxime, le roman, la lettre. Elle a eu un grand rôle sur l'avenir de la langue française (elle explique en partie le rôle dominant de la langue française dans les milieux cultivés européens au XVIIIe siècle).

La préciosité et la langue française[modifier | modifier le wikicode]

On doit au mouvement précieux une simplification de l'orthographe (ainsi auteur remplace autheur, la suppression de la lettre s dans certains mots : aîné remplace aisné, répondre succède à respondre…)

Pour se distinguer du parler des classes populaires les précieux développent l'usage de la périphrase et de la métaphore. Des expressions utilisées encore aujourd'hui proviennent de ce langage particulier comme « travestir sa pensée », « un billet doux »,« être brouillé avec quelqu'un », « perdre son sérieux ». Des mots qui alors étaient des néologismes sont introduits dans le vocabulaire comme « féliciter », « enthousiasmer », « anonyme », « incontestable », « s'encanailler ».

On peut sourire aujourd'hui des expressions qui faisaient le délice de la conversation des précieux comme, « le conseiller des grâces » pour désigner un miroir, « les commodités de la conversation » pour un siège, « donner dans l’amour permis » pour « se marier »…

Les outrances du mouvement précieux ont fourni de la matière au talent de Molière dans Les Précieuses ridicules ou dans le Misanthrope, ou bien l'ironie de Jean de La Fontaine dans La Fille.

Portail de la littérature —  Tous les écrivains et poètes, romans et romanciers, BD et bédéistes…