Confiné chez toi, tu t'ennuies ? Crée un article sur Vikidia, c'est facile ! Commence par quelques lignes et on va t'aider !

Nelson Mandela

« Nelson Mandela » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Cette page est semi-protégée.
Nelson Mandela

Nelson Mandela est né le 18 juillet 1918 à Mvezo en Afrique du Sud et il est mort le 5 décembre 2013 (à 95 ans) chez lui à Johannesburg. Mandela est un homme politique d'Afrique du Sud. Il a été le premier président noir de la République d'Afrique du Sud entre 1994 et 19991.

Formation[modifier | modifier le wikicode]

Nelson Mandela est né le 18 juillet 1918 en Afrique du Sud. Il est appelé "Rolihlahla" dans sa langue natale (le xhosa), cela veut dire "fauteur de troubles". Il a fréquenté l'école primaire à Qunu où son professeur Mlle Mdingane lui donna le nom de "Nelson" : à cette époque, c'était les professeurs qui donnaient des noms "chrétiens" et anglais aux élèves sud-africains. Le nom "Mandela" est le nom de son clan (une famille royale) et c'est une marque de respect de le nommer ainsi.

Il est issu d’une famille royale de l'ethnie xhosa et il a treize frères et sœurs. Dans sa famille il est le premier à aller à l’école. Son père est mort alors qu’il avait 9 ans. Mandela explique n’avoir ressenti aucun chagrin car il le voyait rarement. Après le décès de son père, sa mère décide qu’il quittera le village de Qunu pour aller en pension dans le village voisin. Ce village était plus riche et on y vivait davantage comme des européens.

C’est dans ce village que Mandela commence à prendre conscience de l’oppression des blancs sur les noirs. À 16 ans il ne considère plus les blancs comme des amis, il trouve que les blancs sont trop violents avec les noirs.

En 1939, il va à l'université de Fort Hare, la seule université pour les noirs. Il entreprend des études d’art mais il est renvoyé de sa fac car il n'a pas respecté le règlement raciste qui sépare les noirs et les blancs. Il retourne alors dans son village natal mais il décide de fuir avec son frère pour échapper à un mariage forcé. Il va alors à Johannesburg où il fera des petits boulots. Il sera veilleur de nuit dans une mine d’or puis stagiaire dans une entreprise où il classe les dossiers et enfin il décide de devenir avocat. Il entreprend alors des études de droit. En 1942 il obtient sa licence de droit et se fait engager dans un cabinet d’avocats grâce à son ami Walter Sisulu et 9 ans après il ouvre le premier cabinet d’avocats dirigé par des noirs !

Engagement politique[modifier | modifier le wikicode]

En 1943, il devient membre du Congrès National Africain (ANC) où il lutte contre le racisme et les discriminations. Il lutte contre l'apartheid, le système raciste de l'Afrique du Sud où les noirs et les blancs n'avaient pas les mêmes droits. En 1943, l'Afrique du Sud est dominée et gouvernée par les blancs. Les noirs sont discriminés.

Il devient avocat et membre du parti politique, le Congrès national africain (ANC), en 1944, il a longtemps lutté contre l'apartheid2 dans son pays natal, de manière pacifique, non violente. Cependant son parti, l'ANC, est interdit en 1960, et sa lutte pacifique ne donne aucun résultat.

En 1944, il rencontre et épouse Evelyn Mase avec qui il aura deux fils et une fille. Il divorce quelques années plus tard (1957) et il rencontre sa seconde femme la même année (Nomzamo Winnifred «Winnie» Madikizela) avec qui il aura deux filles.

Dans les années 1950-1960, les noirs et les blancs ne peuvent pas se marier. Ils ne peuvent pas habiter dans les mêmes quartiers. Ils n'ont pas les mêmes droits. Ils ne vont pas dans les mêmes écoles. Les noirs sont moins bien payés : il est très difficile pour eux d'avoir un bon salaire. Deux personnes de couleur différente ne peuvent pas être amoureuses. Les noirs et les blancs ne peuvent pas se mélanger dans des lieux publics.

L'emprisonnement[modifier | modifier le wikicode]

En décembre 1961 il lance l’aile de l'armée de l’ANC dont il devient le commandant en chef.

En 1961, il essaie de détruire et de saboter des bâtiments publics et des installations militaires. Il est arrêté en 1962. En juin 1964, il est condamné à perpétuité. Il reste 27 ans sur l’île de Robben où il est détenu prisonnier. Il devient le symbole de la lutte contre l'apartheid.

Retour à la liberté[modifier | modifier le wikicode]

Il est relâché en février 1990 car le monde entier réclame sa libération.

Le 30 juin 1991 l’apartheid est définitivement abolie. La même année il est élu président de l’ANC et dirige les négociations du retour de la paix entre les noirs et les blancs. Deux ans plus tard il reçoit le prix Nobel de la paix avec le dernier président de l’apartheid (Frederik de Klerk).

En 1994, il devient le premier président noir d'Afrique du Sud, jusqu'en 1999. Il mène une politique de réconciliation nationale entre les Blancs et les Noirs et lutte contre les inégalités économiques. Il instaure une démocratie en Afrique du Sud. À la fin de son mandat, il lutte contre la pauvreté et le SIDA. Il milite pour la défense des droits de l'homme.

En 1996, il divorce avec « Winnie » dont il était séparé depuis quatre ans et deux ans plus tard, il épouse Graça Machel.

En 1999, il se retire de la vie politique et il meurt le 5 décembre 2013, à l’âge de 95 ans.

Hommages[modifier | modifier le wikicode]

Des livres, des musées, des films et des statues racontent la vie de Nelson Mandela et de l'Afrique du Sud durant l'Apartheid.

(ex : "Invictus" ; "Mandela : un long chemin vers la liberté").

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Nelson Mandela, sur Nobel-paix. ch. Consulté le 9 mai 2010.
  2. Forme de racisme affiché dans les règlements ou lois d'un pays, reposant notamment sur la séparation raciale et en particulier la domination de la minorité blanche sur la majorité noire.
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.
Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...