Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Léonard Foujita

« Léonard Foujita » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Fujita.

Tsuguharu Foujita (puis Léonard Foujita) est un artiste peintre. Il est né au Japon en 1886 et il est mort en Suisse en 1968.

Jeunesse au Japon[modifier | modifier le wikicode]

Quand Tsuguharu était enfant, il voulait devenir artiste. Mais son père avait imaginé un autre destin pour son fils : militaire ou médecin. Tsuguharu insista tellement qu’un un jour son père lui lanca le défi de faire un très beau dessin pour prouver qu’il avait du talent. Si le dessin plaisait à son père, il pourrait devenir artiste, mais si le dessin ne lui plaisait pas, son père choisirait l’avenir de Tsuguharu. Le père de Tsuguharu lui donna de l’argent pour acheter ce dont il avait besoin pour dessiner. Quand Tsuguharu revint, il choisit une boîte de biscuit ornée d’un dessin de poule et décida de reproduire l'animal. Lorsqu’il montra le dessin à son père, celui-ci le trouva si beau qu’il autorisa son fils à s’inscrire dans une école d’artiste. Foujita obtint un diplôme et décida de partir pour la France.

Vie parisienne[modifier | modifier le wikicode]

Foujita dans son atelier en 1918

Arrivé à Paris en 1913, il s’installa dans le quartier du Montparnasse et y rencontra Pablo Picasso et d’autres artistes. Foujita allait souvent au bal et il prit l’habitude de se déguiser en femme. Foujita fabriquait lui-même ses déguisements. Les parisiens commençaient à reconnaître ce peintre un peu excentrique. Foujita commençait à être connu. Les gens le surnommaient « Foufou ». Dans son atelier parisien, personne n’était autorisé à entrer à l’exception de ses chats de gouttière qu’il adorait peindre.

Seconde guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

Puis la Seconde Guerre mondiale éclata. Foujita dut retourner au Japon. Les chefs de l’armée japonaise lui proposèrent de partir avec les troupes et de dessiner les batailles. Il accepta.

Retour en France[modifier | modifier le wikicode]

La chapelle Foujita à Reims.

Après la guerre, Tsuguharu revint en France. Quelques années plus tard, il se convertit à la religion catholique, il décida de changer de prénom et se fit baptiser à la cathédrale de Reims. Le nouveau prénom qu’il choisit était Léonard. Il avait choisi ce prénom car il aimait beaucoup l'artiste de la Renaissance Léonard de Vinci. Comme lui, Foujita a décoré une chapelle en peignant les murs, des tableaux, des vitraux. Cette chapelle peut être visitée à Reims. Elle porte son nom.

La Gioconda.jpg Portail des arts —  Tous les articles sur les différentes formes d'art.