Jeu de paume

« Jeu de paume » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Court de jeu de paume à Paris. Les joueurs jouent avec des raquettes.

Le jeu de paume est un sport qui se développa en France. Il y connut un grand succès principalement pendant la période allant du Moyen Âge à l'époque contemporaine.

Bien qu'assez délaissé de nos jours, il est à l'origine de nombreux sports très populaires.

Description[modifier | modifier le wikicode]

Primitivement, le jeu de paume se pratiquait à la main, avec la paume, d'où le nom de jeu de paume. C'était un sport individuel, mais bientôt le jouer en double, c'est-à-dire en équipe de deux individus contre une autre équipe du même nombre de joueurs, devient le plus courant.

Le terrain était divisé en deux parties, séparées par un filet. Le but était de renvoyer la balle à main nue. Si la balle tombe sur le sol, c'est celui dont la partie n'a pas été touchée par la balle qui remporte un point, ce qui équivaut à dire que celui qui laisse la balle tomber par terre fait gagner un point à son adversaire.

Au XIIIe siècle, un gant apparaît aux mains des joueurs pour prémunir la paume des éventuelles douleurs que pourrait causer la puissance de la balle à son arrivée. Celle-ci est composée de laine de mouton et la surface est faite avec la peau du même animal.

Pour encore plus de puissance dans le renvoi de la balle, un prolongement du gant de cuir est imaginé et conçu. Mieux, à partir du XVIe siècle, les participants sont dotés de raquettes. Autant dire que cela ressemble de plus en plus au tennis...

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Court extérieur. Château de Suze-la-Rousse (26).

Les historiens ignorent encore où le jeu de paume trouve ses origines. Pendant l'Antiquité, chez les Grecs, peuple sportif, on pratiquait le phaenide, puis pendant la Rome antique, ce fut au tour du pila trigonalis : ces deux jeux reposent sur l'utilisation d'une balle, et à ce titre il est probable qu'ils soient les ancêtres du jeu de paume.

Une chose est certaine, le jeu de paume s'est développé en France, pendant la monarchie. C'était tout d'abord un sport rural, joué au grand air, les jours de beau temps. Mais lorsqu'il gagna en popularité, il s'implanta dans les villes, et on le pratiquait en plein de milieu de la rue. Avec l'accroissement démographique, il devient impossible de continuer de la sorte. On commence alors à convertir des salles intérieures en court (terrain).

Le jeu de paume devint aussi un des loisirs de la bourgeoisie et de la noblesse. À ce titre, il est l'une des activités que les nobles ont le droit de pratiquer lors d'un séjour d'incarcération. Il fait partie des sports dont les écuyers sont tenus de connaître les règles. Il était joué comme sport de compétition pour le plaisir de se faire applaudir par le public, appelé « la galerie », après avoir remporté une partie. D'ailleurs, de nos jours, on retrouve les expressions amuser la galerie, épater la galerie.

De nos jours, ce sport qui est délaissé est considéré comme historique. Néanmoins, il n'a pas totalement disparu, car il laisse sa trace dans de nombreux sports, comme le tennis, et plus généralement tous ceux où l'on retrouve l'usage de la raquette.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail des sports —  Tous les articles sur les sports.