Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Hyksôs

« Hyksôs » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Hyksos)
Aller à : navigation, rechercher

Le mot Hyksôs désigne l'ensemble des personnes qui ont dirigé une partie de l'Égypte (surtout le delta du Nil et la moyenne vallée) pendant la Deuxième Période intermédiaire juste après le Moyen Empire égyptien.

D'origine sémitique, provenant certainement du Proche-Orient les Hyksôs se sont infiltrés en Égypte dès le règne du pharaon Amenemhat III (fin du 19 siècle av. J.-C.). Profitant de la désorganisation régnant en Égypte à la fin du Moyen Empire ils s'imposent dans le delta du Nil, puis soumettent la moyenne vallée du fleuve et même contraignent le pharaon replié en Haute-Égypte à payer un tribut. Ils étaient surtout des soldats, des marins, des armateurs et des ouvriers. Leur capitale était la ville d'Avaris dans la partie est du delta. Les égyptologues leur attribuent la création de la XVe et de la XVIe dynasties égyptiennes dont l'histoire s'étend du milieu du XVIIe siècle au milieu du XVIe siècle av. J.-C.. Les historiens antiques les considéraient comme des étrangers et des envahisseurs (mais les traces archéologiques ne montrent pas de destructions massives qui auraient accompagné leur prétendue arrivée brutale en Égypte).

Leur nom voudrait dire « Chef étranger » ou « Maîtres des terres étrangères » ou « Chef des pays montagneux ». L'appellation de «  Rois Pasteurs » qui a longtemps été considérée comme exacte est aujourd'hui abandonnée. Notons que le mot « hyksôs » est déjà employé sous l'Ancien Empire pour désigner les Nubiens (population installée au sud de l'Égypte) et au au début du Moyen Empire il désigne les Bédouins installés en Syrie-Palestine.

Les Hyksôs introduisent en Égypte, l'usage du char de combat, donc des chevaux, des armes en bronze (alors que les Égyptiens utilisaient le cuivre) et l'arc composite d'une redoutable efficacité. Les Hyksôs adoptent l'écriture égyptienne et s'appuient sur une administration constituées par les scribes. Ils vénèrent les divinités égyptiennes en particulier le dieu Seth. Peu nombreux par rapport aux Égyptiens indigènes, ils sont en partie progressivement absorbés par la population locale, avant que les dirigeants soient chassés d'Égypte par les pharaons venus du sud.

Installation des Hyksos en Égypte[modifier | modifier le wikicode]

L'arrivée des Hyksôs est précoce. Le pharaon Amenemhat (1843-1797 avjc) par ses grands travaux de construction a certainement favorisé leur entrée. Ces migrants s'installent dans le nord-est du delta du Nil. Pendant la Deuxième période intermédiaire ils profitent de la désintégration du pouvoir central des pharaons de la XIIIe dynastie pour accentuer leur infiltration et s'imposer comme les maitres de leur région d'installation. Un chef hyksôs Salatis (non donné par les historiens grecs) renverse la XIVe dynastie. Il s'installe dans la ville d'Avaris. C'est le début de la XVe dynastie, celle des Hyksôs, elle va durer de 1663 à 1530 av. J.-C.. Les Hyksôs prennent alors le commandement de populations d'origine syro-palestinienne installées depuis plusieurs siècles (dès le début du IIe millénaire avjc). Certains historiens identifient une seconde dynastie hyksôs, qui formerait la XVIe dynastie, elle consisterait en de multiples chefferies de l'ouest du delta et de la moyenne vallée du Nil, qui se reconnaissent comme vassales des Hyksôs.

Des souverains égyptiens repliés au sud dans la région de Thèbes fondent alors la XVIIe dynastie. Celle-ci ne peut enrayer l'expansion des Hyksôs vers le sud. Ceux-ci s'emparent de Memphis et de la moyenne vallée du Nil jusqu'à Hermopolis. Les Hyksôs imposent par ailleurs le versement d'un tribut aux pharaons de la XVIIe dynastie. Les Hyksôs n'ont donc jamais contrôlé totalement l'Égypte.

Les recherches des archéologues, montrent que contrairement aux affirmations des historiens antiques, cette expansion semblent s'être déroulée assez pacifiquement et a été lente. Notons qu'au même moment, les tribus de Nubie s'emparent de la haute-vallée du Nil et ne reconnaissent plus l'autorité du pharaon de Thèbes.

Apports des Hyksôs à la civilisation traditionnelle de l'Égypte[modifier | modifier le wikicode]

Les Hyksôs adoptent la titulature des pharaons. Ils utilisent une administration fondée sur l'écriture et les scribes. Leur art s'inspire de celui du Moyen Empire égyptien. Le dieu Seth,dont le culte est très important dans le delta, divinité considérée comme le maître des déserts et de l'étranger devient une des principales divinités des Hyksôs.

Les Hyksôs ont introduit le métier à tisser vertical, l'usage du bronze. Excellents guerriers ils ont converti les Égyptiens à l'utilisation du char de guerre tiré par des chevaux. Ils font connaître l'arc composite, différents types de sabres et de poignards. Le casque de métal apparaît. Ils apportent une amélioration à l'arc classique. Toutes ces innovations se retourneront contre eux lors de la reconquête de l'Égypte par les rois originaires de Thèbes.

Fin des Hyksôs en Égypte[modifier | modifier le wikicode]

Les pharaons d'origine égyptienne qui forment la XVIIe dynastie, vont lutter contre la présence des Hyksôs en Égypte. L'affrontement commence dès le milieu du XVIe siècle av. J.-C. avec le roi Sénékhtenrê et continue avec les rois Séquénenrê et surtout Kamosé (1553-1549 avjc) qui menace Avaris et reprend la Moyenne Égypte.

Puis les Hyksôs disparaissent de l'histoire égyptienne. Certains égyptologues supposent que les dirigeants sont chassés (ce sont surtout eux qui laissent des traces or celles-ci se font très rares après la reconquête de la totalité de l'Égypte par les princes thébains). On peut également penser que les couches les plus humbles se sont fondues dans la population égyptienne.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • article « Hyksôs » de Wikipédia
  • article du site [1]
Portail de l’Égypte ancienne —  Tous les articles sur l’Égypte ancienne.