Le Livre d'or  • la l'aide
DessinActus.PNG Actualités des Vikidiens, interview... Venez lire la Gazette printemps 2020 de Vikidia ! DessinInterview.png

Hamlet

« Hamlet » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Couverture d'une édition d'Hamlet de 1605

Hamlet est une tragédie de William Shakespeare. Elle est très connue, mais aussi très longue 1.

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

Acte 1[modifier | modifier le wikicode]

Hamlet, roi du Danemark, meurt et est remplacé par son frère Claudius. Mais le fils du roi, prénommé « Hamlet », est alerté par Horatio, Marcellus et Bernardo, ses amis, qu’une ombre, un fantôme, une apparition ou encore un spectre hante le château d’Elseneur. Claudius épouse Gertrude, la femme de sa victime. Claudius donne l’autorisation à Laërte, fils de Polonius, qui lui est chambellan, conseiller et premier ministre du roi, de partir. Cependant, le spectre dont parlaient ses amis est en fait le spectre de Hamlet (le père). Celui-ci révèle à son fils que Claudius est son assassin.

Hamlet interpellé par le fantôme de son père assassiné

Acte 2[modifier | modifier le wikicode]

Le prince décide alors de venger son père et simule la folie, ce qui surprend Ophélie. Cette dernière avertit Polonius, qui à son tour se met à rechercher la raison de cette folie, qui est bien sûr simulée. Claudius et Gertrude, après avoir souhaité la bienvenue à Rosencrantz et Guildenstern, leurs nouveaux hommes à leur service, sont informés du retour de Voltimant (Valtemant selon d’autres traductions) et Cornélius, les ambassadeurs que Claudius avait envoyé avant en Norvège. Voltimant et Cornélius informent Claudius puis partent se reposer. Quant à Polonius, il informe Claudius et Gertrude de la «  folie d’Hamlet  » et leur dit de partir lors de l’arrivée d’Hamlet afin de discuter avec lui, mais il n’obtient pas de très bon résultat mis à part la confirmation de ce que lui a dit Ophélie. Polonius part, en même temps que Rosencrantz et Guildenstern se présentent à Hamlet. Ils discutent à leur tour jusqu’à l’arrivée de Polonius annonçant l’arrivée des comédiens demandés par Hamlet pour faire une pièce de théâtre, qui bien sûr, à pour objectif de troubler Claudius et donc de confirmer la parole du spectre. Polonius se charge de l’accueil des comédiens.

L'actrice Sarah Bernhardt, dans le rôle d'Hamlet fin du XIXe siècle)

Acte 3[modifier | modifier le wikicode]

Claudius, Gertrude, Polonius, Ophélie, Horatio, Rosencrantz et Guildenstern partent regarder la pièce organisée par Hamlet. Hamlet demande secrètement à Horatio de regarder le visage de Claudius au moment crucial : Un roi (Gonzague) et une reine (Baptista) tout deux amoureux, partent dans un jardin où Gonzague s’endort. Baptista part, mais Lucianus, le neveu de Gonzague, vient avec du poison qu’il verse dans l’oreille de Gonzague et le poison le tue. Mais comme le pensait Hamlet, cette scène trouble Claudius : Le spectre ne lui a pas menti : Hamlet n’a plus qu’une mission : Éliminer Claudius ! Mais Polonius vient transmettre un message : «  Monseigneur, la reine voudrait vous parler, et sur le champ ». Hamlet doit y aller mais avant d’aller la voir il prend une épée et part à la recherche de Claudius pour l’éliminer le soir même. Celui-ci est tellement éponvantéqu'il regrette son geste dans l’immédiat et fait une prière : C’est à ce moment-là qu’Hamlet arrive pour le tuer, mais le tuer en prière ne ferait que lui ouvrir la porte du paradis. Hamlet épargne Claudius pour le tuer au moment opportun. Il part voir sa mère dans sa chambre : Celle-ci le gronde, mais Hamlet riposte et la menace pour lui faire peur. Gertrude a tellement peur qu'elle appelle au secours et une voix se fait entendre de derrière une tapisserie appelant à l'aide : Hamlet court vers cette voix de derrière la tapisserie qu'il pense être Claudius et passe son épée à travers la tapisserie et atteint la mystérieuse identité qui se trouve derrière. Cette dernière ne peut survivre au coup et tombe. Hamlet croit avoir accompli sa mission, mais son bonheur est de très courte durée. Etant donné qu’alors qu’il croit avoir réussi à venger son père, il soulève la tapisserie pour voir la dépouille de sa victime mais voit devant lui la plus horrible des horreurs ! Un vrai cauchemar de fou ! Alors qu’il croyait avoir tué Claudius, c’est Polonius, le père de sa fiancée, qu’il vient ainsi de tuer accidentellement à travers la tapisserie. Hamlet doit trouver immédiatement une excuse envers sa mère bouleversée par ce qu’elle a vu. En fait, Gertrude et Polonius avaient «  comploté  » secrètement, mais ça Hamlet ne le sait pas. Après une longue discussion, Gertrude se couche épouvantée pendant qu'Hamlet part avec la dépouille de Polonius.

Acte 4[modifier | modifier le wikicode]

La mort d'Ophélie. Tableau d'Alexandre Cabanel. 1883

Le lendemain, Claudius, regardant le visage de Gertrude, se demande ce qu'elle a. Celle-ci est en effet épouvantée. Elle met le roi au courant de la mort de Polonius. Gertrude lui dit que le corps de Polonius est avec Hamlet et que ce dernier va le cacher. Claudius réagit : Il demande à Rosencrantz et Guildenstern de trouver Hamlet et de récupérer le corps de Polonius afin de l'exposer à la chapelle. Rosencrantz et Guildenstern interrogent Hamlet et celui-ci demande à aller parler au roi. Devant le roi, il ne dit rien de convainquant. Claudius finit par comprendre qu'il était plus que probablement la véritable cible d'Hamlet. C'est pourquoi il décide d'envoyer Rosencrantz et Guildenstern en Angleterre, d'y escorter Hamlet et de l'éliminer. Laërte, fils de Polonius, est de retour à Elseneur et demande à ce qu'on lui rende son père. Claudius, n'ayant pas le choix, lui révéle la mort de celui-ci. La réaction de Laërte tient en un mot : la vengeance. Et ce n'est que le début : il voit Ophélie sa sœur, folle suite à la mort de son père. Claudius cherche à donner l'envie à Laërte de se venger en considérant Hamlet comme responsable. Son envie de vengeance est renforcée par Gertrude qui annonce la mort de sa sœur Ophélie noyée accidentellement.

Acte 5[modifier | modifier le wikicode]

Hamlet et Horatio, de retour d’Angleterre, voient deux paysans en train de creuser une tombe. Hamlet lui demande le nom du (de la) mort(e), il n’obtient pas de réponse convaincante. Ce n’est que quand les membres du royaume apportent le corps qu’il s’en aperçoit. Il apprend ainsi la mort de sa fiancée. Laërte, pour embrasser une dernière fois sa sœur, saute dans la fosse. Hamlet dévoile sa présence puis saute dans la fosse. Laërte, croyant avoir à faire à l’assassin des siens, empoigne Hamlet par le cou. Claudius les fait séparer. Osric, un courtisan, souhaite la bienvenue à Hamlet et Horatio de leur retour d’Angleterre. Il annonce que Laërte le défie en duel. Hamlet l’accepte mais il ne se doute pas qu’il a comploté avec Claudius afin d’éliminer Hamlet. Il se rend au lieu du combat. Après avoir choisi chacun leur épée (ne pas oublier que celle de Laërte est empoisonnée), le combat commence. Mais celui-ci ne se passe pas comme espéré : Les deux combattants se blessent. Laërte est blessé à mort et Hamlet est touché par l'épée empoisonnée de Laërte. De plus, Gertrude, en voulant boire pour Hamlet, boit le breuvage empoisonné destiné à Hamlet. Gertrude meurt sous les yeux de tout le monde. Laërte décide de révéler son complot. Hamlet apprend la tentative de meurtre par Claudius envers lui. Hamlet l'achève avec son épée. Laërte meurt juste après une petite discussion avec Hamlet où il dit se repentir d'avoir suivi les conseils du roi. Hamlet meurt à son tour après avoir demandé à Horatio de dire la vérité à Fortinbras, leur ennemi. Celui-ci arrive et fait tirer des coups de fusils pour annoncer leur victoire

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. C'est même la plus longue de Shakespeare.
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…
Portail du théâtre —  Tous les articles sur le théâtre et les arts de la scène.