Chiffre arabe

« Chiffre arabe » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Chiffres arabes)
Aller à : navigation, rechercher
Cadran d'un téléphone en Égypte : les touches sont en chiffres arabes occidentaux et en « vrais » chiffres arabes.

Les chiffres arabes sont les chiffres que nous utilisons encore aujourd'hui dans nos calculs. Ils appartiennent au système décimal, ce qui signifie que tout nombre peut s'écrire à partir de dix chiffres. Ces dix chiffres sont : 0 ; 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 ; 8 et 9.

Origine[modifier | modifier le wikicode]

Les chiffres arabes dérivent des chiffres indiens plus anciens, encore en usage en Inde. Ils ont été importés et utilisés dans le monde musulman à partir du IXe siècle, notamment par le mathématicien Al-Khwarizmi.

Ils ont été diffusé au Moyen-Âge jusqu'en Espagne musulmane (Al-Andalous). Des mathématiciens des pays chrétiens se sont initiés à cette écriture et l'ont diffusé dans leur pays : Leonardo Fibonacci qui a étudié auprès de professeurs musulmans à Béjaïa (actuellement en Algérie) ; Gerbert d'Aurillac, le futur pape Sylvestre II, qui a étudié au monastère de Vich, en Catalogne, et a écrit des livres sur la multiplication et la division.

L'écriture des nombres en chiffres arabes s'est heurtée aux habitudes et aux traditions. En 1299 à Florence, il était par exemple interdit de les utiliser dans le commerce, les documents officiels et la comptabilité. Mais la facilité de leur utilisation dans les calculs complexes (par rapport au boulier) les ont rendus populaires dans le commerce et les sciences. Ils ont remplacé les chiffres romans durant le XVe siècle.

Les symboles utilisés ont évolués au cours du temps, et finalement les "chiffres arabes" d'Occident sont assez différents des "chiffres arabes" en écriture arabe.

L'évolution des "chiffres arabes"
Portail des mathématiques —  Les nombres, la géométrie et les grands mathématiciens.