Bounty (frégate)

« Bounty (frégate) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le capitaine du Bounty et ceux qui lui sont restés fidèles sont abandonnés dans un navire lors de la mutinerie du Bounty.

Le ou la Bounty (le féminin comme le masculin peut être employé le mot initial étant en anglais), originellement appelée la Bethia, est une frégate de guerre du XVIIIe siècle appartenant à l'Amirauté britannique qu'elle a quittée lors de la mutinerie du Bounty.

Elle fut construite en 1784, elle était alors employée pour transporter du charbon. Elle fut plus tard rachetée par l'Angleterre en 1787 au prix de 1,950 $, pour être utilisée par l'expédition imaginée par Joseph Banks.

Répliques[modifier | modifier le wikicode]

La réplique du Bounty ayant fait naufrage.

Elle a deux répliques créées à l'occasion du tournage des différents films mettant en scène l'événement historique qu'est cette mutinerie.

L'une a accidentellement coulé faisant un mort.

Mutinerie[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Mutinerie du Bounty.

En 1787, le navire prend la mer sous le commandement de William Bligh en direction de Tahiti où il doit y prendre des plants d'arbre à pain pour les amener ensuite en Amérique. Arrivé à destination, une escale de cinq mois permit à l'équipage de se reposer ; mais le capitaine mécontent du travail fourni s'énerve. Plus tard, à bord, il devient excessivement strict, mis hors-de-lui par quelques désertements : c'est Fletcher Christian, qui est le plus (injustement) visé, qui organise la mutinerie. Bligh est ligoté et abandonné avec ceux qui lui sont restés fidèles dans une chaloupe, et se rendra à Londres où il sera accueilli en héros.

Les mutins, eux, allèrent jusqu'à Tahiti où ils se dispersèrent.

Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer et le monde maritime.