Bonheur

« Bonheur » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le vrai bonheur par Moreau le Jeune. 1776. La réunion de plusieurs générations vivant simplement et manifestant son bonheur. Une vision rousseauiste du bonheur.

Le bonheur est une des préoccupations aussi bien individuelle que collective de l'humanité. Les penseurs en donnent des contenus différents.

Dans l'Antiquité grecque, Épicure pense que le bonheur correspond à l'absence ou la diminution de la souffrance du corps et de l'esprit et à la satisfaction des désirs naturels et nécessaires comme la sûreté, la santé, la sagesse et l'amitié.

L'idée du bonheur fut très importante au XVIIIe siècle. Pendant le Siècle des Lumières elle est l'objet de débats entre les philosophes et entre les hommes politiques. La Déclaration d'indépendance des États-Unis de 1776 comme la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, mentionnent la recherche du bonheur comme un des buts de l'humanité.

Selon un point de vue économique, les Physiocrates pensent que le bonheur est de produire l'abondance d'objets afin de contenter les besoins humains. Pour cela la liberté des activités est une condition de base.

Pour les politiques, comme Robespierre ou Saint-Just le bonheur est le maintien des droits naturels et imprescriptibles de l'homme et de lui garantir des conditions d'existence qui lui permettent de développer toutes ses facultés.

Portail de la philosophie —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la philosophie.