Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Affaire de la régale

« Affaire de la régale » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Bien que profondément catholique, Louis XIV ne peut supporter l'intervention du pape dans l'organisation de l'Église catholique en France. Cette opposition donne lieu à de multiples conflits avec la papauté. Le roi soutient les penchants du clergé catholique français vers le gallicanisme.

L'affaire de la régale[modifier | modifier le wikicode]

Louis XIV, pendant l'affaire de la régale. 1685
Le pape Innocent XI

Depuis 1516, le concordat précise les droits et les devoirs du roi et du pape dans l'organisation de l'Église catholique en France. Il est prévu un droit de régale. Le roi peut percevoir les revenus d'une grande partie des évêchés entre le moment où décède un évêque et le moment où un successeur est nommé. Pendant cette période le roi pouvait même nommer aux différents postes ecclésiastiques qui dépendaient des évêques. Cette pratique est surtout présente dans le Centre et le Nord du royaume.

En 1673, Louis XIV décide d'étendre la régale à tous les évêchés de la France. Dans le Sud, deux évêques protestent et font appel de la décision royale auprès du pape Innocent XI. En 1678, le pape condamne la décision royale.

Le roi réunit alors une assemblée des évêques français (les évêques étaient alors nommés par le roi), et leur fait proclamer que le pape ne peut intervenir dans les affaires du royaume. Cette déclaration des quatre articles rédigée en 1682 est ensuite imposée à tout le clergé catholique de France.

En représailles le pape refuse de donner les pouvoirs religieux (investiture) aux évêques nommés par le roi. Une trentaine de diocèses (territoire d'un évêque) sont donc privés de leurs plus hauts responsables religieux. Pour faire céder le pape, Louis XIV fait occuper la ville d'Avignon (possession de la papauté).

Ce n'est qu'en 1693, que la crise sera résolue par un compromis. Innocent XI meurt en 1689. Innocent XII, le nouveau pape accepte l'extension de la régale à toute la France. En contrepartie, le roi renonce à ce que la déclaration des quatre articles soit enseignée et imposée aux futurs prêtres catholiques français.

Vikiliens pour compléter sur la politique religieuse de Louis XIV[modifier | modifier le wikicode]

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.