Flexion (linguistique)

« Flexion (linguistique) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

En grammaire, une flexion est une manière dont un mot se déforme selon sa place dans la phrase. Le mot ne s'écrit pas pareil, et parfois ne se prononce pas pareil. Une flexion peut concerner un verbe (on parle de conjugaison), ou bien un article, un adjectif ou un nom commun (on parle de déclinaison). La flexion apporte une information et modifie le sens de la phrase.

On dit qu'une langue est flexionnelle si elle présente des flexions. C'est le cas du français, de l'espagnol, de l'allemand ; plus généralement de toutes les langues indo-européennes. Certaines langues sont plus flexionnelles que d'autres. L'allemand présente plus de flexions que le français, et le français plus que l'anglais. Les langues flexionnelles s'opposent aux langues anlytiques qui présentent peu ou pas de flexions.

Conjugaison[modifier]

Dans les langues indo-européennes, un même verbe peut s'écrire et se prononcer de diverses manières. On dit qu'on le conjugue. L'écriture d'un verbe peut dépendre :

En français, l'écriture d'un verbe dépend fortement du sujet, du temps et du mode. En général, un verbe comporte à l'écrit au moins trente-cinq flexions différentes. Sa prononciation est légèrement moins sensible. Par exemple, joue, joues et jouent sont trois flexions du verbe jouer, mais elles se prononcent pareillement (on parle de lettres muettes, pour désigner des lettres qui ne se prononcent pas). Il faut donc faire attention dans une dictée, et plus généralement quand on écrit (tous les jours).

Flexions du verbe "jouer" en français :
Infinitif : Jouer ;
Participe : Jouant, Joué ;
Indicatif : joue, joues, jouons, jouez, jouent, jouais, jouait, jouions, jouiez, jouaient, jouai, joua, jouâmes, jouâtes, jouèrent, jouerai, joueras, jouera, jouerons, jouerez, joueront ;
Conditionnel : jouerais, jouerait, jouerions, joueriez, joueraient ;
Subjonctif : jouasse, jouasses, jouât, jouassions, jouassiez , jouassent.

En anglais, la conjugaison est assez minimale. Un verbe s'écrit généralement de trois manières différentes, parfois quatre pour les verbes irréguliers. Ce sont ensuite des mots ajoutés (en général, d'autres verbes), qui permettent de transformer le sens de la phrase (verbes modaux, auxiliaires, ...).

Déclinaison[modifier]

Dans certaines langues, un nom commun, un article et un adjectif qualificatif ne s'écrivent pas de la même manière en fonction de sa place dans la phrase, du genre et du nombre. C'est la déclinaison, que l'on rencontre par exemple en latin et en allemand.

En français, il y a une déclinaison en fonction du genre et du nombre, mais jamais en fonction de la place. La flexion est plus souvent écrite et concerne tous les termes du groupe nominal. À l'oral, la flexion porte surtout sur les déterminants : le pluriel de la plupart des noms et adjectifs s'obtiennent en écrivant un -s qui ne se prononce pas.

En allemand, il y a déclinaison en fonction du genre, du nombre et de la place. Il faut donc apprendre à décliner les noms communs comme on apprend à conjuguer les verbes. Par exemple :

Flexions du groupe nominal en allemand :
Français : Allemand :
Je vais voir mon premier fils. Ich werde meinen ersten Sohn sehen.
Mon premier fils a acheté une maison. Mein erster Sohn hat ein Haus gekauft.
Je visite la maison de mon premier fils. Ich besuche das Haus meines ersten Sohnes.
Cette maison appartient à mon premier fils. Dieses Haus gehört zu meinem ersten Sohn.

Flexion intérieure[modifier]

En général, les flexions concernent les dernières lettres ou les derniers sons d'un mot. C'est le cas de la conjugaison en français. Pour les verbes du premier groupe, c'est la terminaison en -er du verbe à l'infinitif qui est remplacée, et parfois on modifie la lettre qui précède.

Mais la flexion peut aussi être intérieure. En anglais, le verbe irrégulier sing (= chanter) se conjugue en remplaçant le i par un a ou un u : sang pour la forme passée, sung pour la forme participe. Des flexions intérieures se rencontrent aussi à l'oral dans la déclinaison des noms communs en allemand.

Le plus souvent, une « flexion intérieure » concerne des voyelles. Elle peut aussi seulement être orale (sans modifier l'orthographe du mot).

Voir aussi[modifier]

Portail de l'information – Tout sur les écritures, les codes secrets, les langues, les médias.