Voie sacrée (Verdun)

« Voie sacrée (Verdun) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une des bornes de la Voie sacrée
Carte de la Voie sacrée, de Verdun à Bar-le-Duc.

La Voie sacrée est une route stratégique qui relie Bar-le-Duc à Verdun.

Longue de 54 kilomètres, elle fut la principale artère d'approvisionnement en hommes et en matériel durant la bataille de Verdun (pendant la première guerre mondiale) en 1916.

Le nom de « Voie sacrée »[modifier | modifier le wikicode]

C'est l'écrivain Maurice Barrès qui lui donna, après la guerre, ce nom de « Voie sacrée », en référence à la Via Sacra triomphale qui traversait le Forum romain, dans l'Antiquité.

Organisation[modifier | modifier le wikicode]

Canons lourds (obusiers de 155 mm) acheminés par la Voie sacrée, 1916.

La voie, large de 7 mètres, était empierrée. Elle était entretenue par des soldats des régiments de l'armée territoriale munis de pelles et établis sur les bas-côtés de la route, qui jetaient en permanence des cailloux sous les roues des camions pour boucher les trous et les ornières.

Il est admis que, chaque semaine durant l'été 1916, 90 000 hommes et 50 000 tonnes de munitions, ravitaillement et matériel furent acheminés par cette voie, et qu'il y passait un camion toutes les treize secondes. Si un véhicule tombait en panne et ne pouvait être remorqué, il était poussé dans le fossé afin de ne pas entraver la circulation.

Types de véhicules[modifier | modifier le wikicode]

La noria des camions sur la Voie sacrée, 1916.
Les véhicules étaient groupés par convois de même catégorie : les affûts de canons étaient autorisés à rouler à 8 km/h, les camions lourds à 15 km/h et les camions légers à 25 km/h.

Le type de camion le plus connu est le Berliet CBA, fabriqué à Lyon et à Vénissieux (25 ch, 25 km/h, 3,5 t à vide, 5 t de charge utile, transmission par chaînes) : l'armée en reçut 25 000. Mais il y avait des camions d'autres grandes marques : Renault, Peugeot, Panhard, De Dion-Bouton, Latil, Ariès, Schneider...

Mémoire[modifier | modifier le wikicode]

La route est aujourd'hui jalonnée de bornes kilométriques commémoratives.

Des monuments et des panneaux explicatifs ont été disposés à Verdun et à Bar-le-Duc.

Bas-relief du monument de la Voie sacrée, à Verdun.
Portail de la Première Guerre mondiale —  Tous les articles concernant la Guerre de 1914-1918.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Voie sacrée (Verdun) de Wikipédia.