Vikidia:Humour/Vikiland:Légende

Aller à : navigation, rechercher
Gartoon-Bluefish-icon.png
Poisson d'avril ! Ha ha ! Bien vu, cet article est un canular, publié pour le 1er avril : ce n'est donc pas un vrai article, et les informations qu'il contient sont en grande partie inventées. Mais on s'est bien amusé, non ?


Le Vikiland est un pays du Wikimediamonde, dans une dimension alternative. Carte vikiland VKM-3289.png

Origine[modifier | modifier le wikicode]

Au commencement était Astirschtrouf. Et le Verbe était à côté de lui. Il dit : que le Vikiland soit. Et le Vikiland fut. Il créa alors l’accueil (parce qu’il fallait commencer par dire bonjour aux gens), puis initia la création d’un univers irréel où les enfants servent à quelque chose. Le Vikiland était né !

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Partie occidentale[modifier | modifier le wikicode]

Carte Vikiland.jpg


Le Vikiland est composé de reliefs variés et de caractéristiques géologiques diverses, qui font de ce territoire un espace multiforme. La carte ci-dessus présente la cartographie du Vikiland.

Les reliefs dominants sont la colline des principes fondateurs, la montagne des blobs. Depuis le Mont d’Astirschrouf, le créateur contemple son œuvre et la surveille.

En contrebas, habite le peuple des bubus et des admins, des guerriers féroces et très dangereux, qui disposent de pouvoirs hors normes. Ils sont soumis à l’autorité de leur roi, mais il arrive que quelques révoltes (rapidement réprimées) éclatent. Ils ont à leur disposition une armée de bots, des mercenaires, sans foi ni loi, qui exécutent impitoyablement leurs tâches.

Ce peuple se réunit dans son conseil de guerre, appelé CA où sont prises des décisions de vie ou de mort. Le Styx tout puissant borde cette zone et emporte dans son cours tous les contradicteurs imprudents. Pour les conseils de tribus, ils sont le plus souvent organisés par le chef indien Grand Xavier, dans la ville du même nom. Souvent ces rassemblements sont très longs, au grand dam des habitants qui désertent très souvent...Le syndicat des projets démagogique, lui rencontre souvent un fort succès.

Un peu plus loin, toujours sur la partie occidentale de l’île, on retrouve le plateau de la vérité. Ici se déroulent les ordalies. Bas les masques, la vérité éclate !

Pour passer sur la partie orientale de l’île, il faut emprunter un goulet d’étranglement très étroit. Il s’agit du territoire des décisions communautaires. Attention aux sables mouvants, car cet espace est très instable.

Partie orientale[modifier | modifier le wikicode]

On retrouve à cet endroit le magasin de fourniture, avec son gardien qui gère les ressources du pays, les distribue ( en s’en mettant plein les poches). Ne vous fiez pas à sa mine renfrognée, il est gentil quand même.

Un lieu très connu, bien que très bizarre est le bar de Svan. L’aubergiste sert des boissons alcooliques ainsi que des jus de fruits. Mais le principe est particulier : vous ne pouvez pas consommer dans le bar (sauf dérogation pour service d’importance capitale). Vous devez choisir les boissons en rayon et les acheter ensuite au comptoir, puis repartir les consommer plus loin.

C’est d’ailleurs sur la colline juste à côté que certains avaient pris l’habitude de prendre leurs boissons. Un jour qu’ils avaient dépassé les doses recommandées, ils se mirent à écrire des règles d’un nouveau monde utopique : on appelle ces règles les principes fondateurs.

Cette bande de joyeux alcooliques a formé sur ce lieu une nouvelle tribu. Il s’agit des patrouilleurs, des guerriers courageux mais qui ont été défaits de leurs armes pour ivrognerie. Ils se battent donc mains nues !

Un peu plus au nord, se trouvent les grandes institutions intellectuelles du pays. On y trouve la faculté de droit, avec des juristes assez ennuyants, mais heureusement qu’ils sont là tout de même. En particulier, le doyen de la fac est assez caricatural d’ennuiement. À côté, siège le maître d’histoire, débarqué du Wikipédialand avec ses livres. Il est un pilier de Vikidia et un puits de la connaissance: il a fondé une fac dans cette discipline. Dommage qu’il ait parfois des idées bizarres, comme mettre en avant l’altermondialisme ou l’éducation intime. Son confrère, Alexandre de Macédoine cherche lui aussi désespérément à faire apprendre cette matière aux jeunes idiots du Vikiland.

Mais le plus grand savant du pays reste sans aucun doute Cogitus, qui vit isolé dans une grotte a l’extrémité Nord du Vikiland. À ses pieds se masse une foule qui veut avoir des réponses à ses questions et des oracles multiples. Il sait tout, (ou presque).

Agriculture[modifier | modifier le wikicode]

L'agriculture est assurée par la forêt des Truffes et l'élevage de blobs qui se multiplient rapidement. La consommation des truffes est surveillée de très près par le célèbre ornithologue, spécialiste des rapaces nommé : Truffe !

Domaine médical[modifier | modifier le wikicode]

L'audition se fait dans le cabinet du docteur Oreille. Pour le reste, le grand Professeur Gus s'en occupe.

Religions[modifier | modifier le wikicode]

  • Cericisme : Autour du Cerisier magique, les membres prient et implorent Le Grand Cerisier.
  • Catholicisme : certains qui viennent du Wikipédialand sont plus censés et ont donc adopté le catholicisme.
  • Astirmaysme : culte envers le légendaire créateur de ce pays. La légende raconte qu’il aurait trouvé une île, peuplé d’ignorants, et les aurait instruits.

Pays[modifier | modifier le wikicode]

Des pays ont autrefois émergé dans le Vikiland : l'Anarchie Libérale de Lafrancille, sous la tutelle d'un certain Octozor (d • c • b), la République de Portius (renommé en Lusitanie), dirigée par le Président Luso-Tuga (d • c • b), le Royaume de Pagnese, dirigé par la Reine Tamadejardin (d • c • b), le Mexocia, une dictature sous la garde d'un certain Mica (d • c • b), et le Flomaroépina, dirigé par un certain ArséniureDeGallium (d • c • b) (qui a depuis été banni du Vikiland pour haute trahison). Le Portius, Lafrancille et le Pagnese étaient liés par le Traité de la Zone de Libre-Échange Vikidienne. Mais les Vikidiens, soutenus par les Administrateurs (qui voyaient cela d'un mauvais œil) se sont alliés pour détruire ces pays rebelles qui menaçaient l'ordre du Vikiland. Luso-Tuga (d • c • b) et Mica (d • c • b) ont fini par abdiquer, et les autres pays ont été dissouts ou complètement désertés (et le Mexocia a été submergé lors d'un cataclysme du Vikiland). Les capitales des pays décadents ont été rasées, et le calme est revenu au Vikiland, qui est de nouveau uni en quatre pays.

Voici la liste complète des douze anciens pays (dont certains ont été colonisés par d'autres) :

  • Portius (ou Lusitanie, qui est le premier pays à avoir été fondé) ;
  • Spring-Dia ;
  • Mexocia ;
  • Engules (dirigé par un certain Punx (d • c • b)) ;
  • Flomaroépina ;
  • Lapanka ;
  • Canandese (colonisé par la Lusitanie) ;
  • Soudinnebi (sous la tutelle de Lafrancille) ;
  • Atatés Unidés ;
  • Lafrancille ;
  • Yatalia (sous la tutelle de Lafrancille) ;
  • Ajappe.

Aujourd'hui, trois royaumes ont survécu :

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Pas d’histoire car atemporel donc pas soumis au temps.

Invasions barbares[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Invasions barbares

Vandales[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Infâmes criminels idiots destructeurs fourbes et malhonnêtes

Depuis que les Vandales ont été repoussés d'Afrique du Nord par les Byzantins et le général Bélisaire, certains ont trouvé refuge dans le Wikimediamonde. Ils ne rêvent que d'une chose : tout détruire et ruiner le Wikimediamonde. Certains ont même envahi un continent et l'ont entièrement détruit (son nom est trop infâme pour apparaître ici). Là est leur principale base. Mais ils s'étendent beaucoup et tentent d'annexer tous les autres continents du Wikimediamonde. Souvent, des armées de Vandales débarquent en Vikiland par la « crique des vandales » (qui a été nommée ainsi car c'est par là qu'ils arrivent) ; mais, heureusement ils sont toujours repoussés. Leur grand chef est inconnu ; on ne connaît que des subalternes, dont un certain Choubidou (d • c • b) qui semble s'être juré de nuire au Vikiland et qui revient avec de multiples noms (heureusement, il est toujours repoussé).

Trolls[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : Troll

Il existe aussi des Trolls qui viennent, non pas pour nuire au continent, mais à ses habitants. Eux aussi sont rejetés et n'ont absolument aucun continent sur le Wikimedialand (certains cohabitent cependant avec les Vandales sur leur continent).

Bien sûr, le Vikiland n'est pas le seul continent touché ; le Wikipédialand est également souvent attaqué, mais les Vandales et les Trolls sont toujours repoussés.

Langues officielles[modifier | modifier le wikicode]

Wikicode et HTML uniquement, JavaScript, css et Python tolérés.

Vikidite[modifier | modifier le wikicode]

Animation contamination à la vikidite.gif

Animation présentant la contamination du Vikiland

Portail du Vikiland —  Tous les articles sur le Vikiland et le Wikimediamonde.