Trou blanc

« Trou blanc » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Vue d'artiste de ce à quoi pourrait ressembler un trou blanc.

Un trou blanc est un objet de l'univers dont l'existence est supposée, mais pas prouvée : on dit qu'il s'agit d'un objet théorique. En fait, il n'est pas sûr du tout que les trous blancs existent, mais certains scientifiques pensent que leur existence serait possible.

Un trou blanc, que l'on appelle aussi fontaine blanche, serait, en quelque sorte, le contraire d'un trou noir : si un trou noir est un endroit de l'espace où la matière est attirée, et disparaît, un trou blanc, serait, au contraire, un endroit où la matière « apparaîtrait », et d'où elle jaillirait, un peu à la manière d'une fontaine. Comme un trou noir est capable d'attirer même la lumière, un trou blanc serait capable, au contraire, de disperser cette lumière, et apparaîtrait donc, s'il existait, comme un objet très lumineux, émettant de la lumière et de la matière, d'où son nom de « fontaine blanche ».

Trou blanc, trou noir et trou de ver[modifier | modifier le wikicode]

Un trou blanc serait donc un endroit où la matière pourrait « apparaître » dans l'univers. Or, la science nous montre que c'est impossible : la matière ne peut pas apparaître, ni disparaître. C'est le premier principe de la thermodynamique, plus connu sous le nom de loi de Lavoisier, du nom du scientifique français Antoine Laurent de Lavoisier, qui fut le premier à l'énoncer :

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »

Or, les scientifiques ont observé l'existence de trous noirs, des endroits tellement lourds que toute la matière, et même la lumière, y est attirée et semble disparaître. On a donc imaginé que les trous noirs pourraient être en quelques sortes « reliés » aux trous blancs, ce qui expliquerait non seulement la disparition dans le trou noir, mais aussi l'apparition de matière dans le trou blanc : en fait, la matière ne disparaîtrait pas, elle serait simplement transportée d'un point à un autre.

Cette matière serait ainsi transportée sur une grande distance, mais instantanément, au travers d'une sorte de « tunnel » reliant le trou noir au trou blanc, couramment appelé trou de ver.

Cependant, ce transport instantané de la matière est possible seulement à l'échelle quantique, c'est à dire l'infiniment petit, d'après ce que nous savons actuellement de la science. Par exemple, si de l'eau serait aspirée par un trou noir, celui-ci la désintègrerait pour qu'il n'en reste que de l'oxygène et de l'hydrogène, mais plus une molécule entière. Ces atomes, respectant les lois complexes du monde quantique, pourraient parcourir de grandes distances en un rien de temps, comme si elles se téléportaient: les scientifiques appellent se phénomène un saut quantique. Ces atomes ressortiraient donc par le trou blanc, après avoir traversé cette grande distance séparant le trou noir et le trou blanc, appelée trou de ver.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'astronomie —  Accédez aux articles de Vikidia concernant l'astronomie.