Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Sfax

« Sfax » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Sfax est la seconde ville de Tunisie (un pays d'Afrique du Nord). Elle compte plus de 200 000 habitants. Elle est bordée par la mer Méditérranée.

Sfax


Patrimoine[modifier | modifier le wikicode]

Le patrimoine culturel, héritage de civilisations plus ou moins anciennes, est une trace permettant aux natifs du pays, tout comme aux touristes, de découvrir les vestiges du passé. Le riche patrimoine culturel dont dispose la Tunisie, y compris celui classé sur la liste du patrimoine mondial, demeure une des priorités nationales, étant donné qu'il reflète la richesse de l'héritage civilisationnel de la Tunisie .

Localisation géographique[modifier | modifier le wikicode]

Carte de Sfax

A l'aube de la mondialisation, Sfax (deuxième agglomération du pays) ne cesse de donner l'image d'une métropole qui cumule les retards. Le manque de dynamisme ressenti par le deuxième centre économique du pays depuis la fin des années 1970 a continué de se creuser. Les changements à l'échelle mondiale et leurs impacts, joints à la lenteur et au retard de réalisation des grands projets urbains ont privé la ville d'une opportunité de développement. Des problèmes endogènes liés au fonctionnement interne de la ville et à son aménagement et des problèmes exogènes en rapport avec la politique de l’Etat, ont fait que cette dernière n’a pas pu s’adapter aux différentes mutations de l’environnement régional, national et international. Ces obstacles se présentent comme un handicap majeur devant la métropolisation et l’internationalisation de la ville.

Sfax : une ville spécifique[modifier | modifier le wikicode]

Parmi les villes tunisiennes, Sfax a toujours représenté un cas particulier. Spécifique par son mode d’organisation, par sa dynamique économique comme par sa société, la ville n’était pas le prolongement et l’expression de son arrière-pays. Longtemps orientée vers la mer et le commerce méditerranéen, la ville ne s’est tournée vers l’arrière-pays, pour mettre en valeur la plaine, que pendant la colonisation française.

Vue de la médina de Sfax

Les principaux rôles[modifier | modifier le wikicode]

La conservation du patrimoine[modifier | modifier le wikicode]

L'attention particulière accordée à la Culture, constitue une dimension stratégique dans la politique de l'Etat, dimension illustrée par l'intérêt accru que porte le gouvernement Tunisien à l'instauration d'un climat favorable aux créateurs de différentes spécialités et sensibilités.

Ainsi, en Tunisie, parmi les priorités actuelles, on peut recenser le dialogue interculturel, la valeur du patrimoine culturel pour la société et l'importance du paysage pour le développement durable.

Notre patrimoine culturel national est impressionnant, datant de 3000 mille ans d'histoire et essentiellement issu de toute la tradition byzantine et berbère.

La Tunisie possède un patrimoine culture parmi les plus riches en Méditerranée comprenant notamment des sites archéologiques de toutes les époques (préhistoriques, antiques et médiévales), des monuments (thermes, temples, amphithéâtres, mosquées, musées, églises et ribats) ainsi que des arts et traditions populaires (mosaïques, statues, bas-reliefs, costumes et bijoux). Cette richesse culturelle inestimable est la résultante de toute notre histoire. C'est un legs et une présence de notre passé. Elle nous rappelle tous nos ancêtres avec leur énergie, leurs espoirs, leurs traditions et leurs valeurs. Pour mieux faire connaître ce patrimoine et informer de tout ce qui touche de près ou de loin à sa protection et à sa valorisation, nous avons jugé utile d'instaurer une rubrique intitulée ‘’Patrimoine tunisien’’. L'objectif visé est de contribuer à mettre en valeur les potentialités touristiques de ce secteur pleinement convaincus que nous sommes de l'opportunité de la mise en place d'une solide stratégie pour le développement d'un tourisme culturel tourné vers les sites du patrimoine national dans sa globalité. Alors, l'émergence des nouvelles technologies de l'information et de la communication, offre de nombreuses possibilités pour la coopération et la création de réseaux opératifs en soutenant l'action culturelle internationale et consolidant le rôle du patrimoine culturel dans la culture de l'avenir.

La promotion et la sauvegarde du patrimoine culturel national va contribuer à ce que notre pays représente un espace commun pour le dialogue, l'échange et l'accord mutuel dans lequel la culture joue un rôle de plus en plus important et les perspectives transculturelles sont de plus en plus pertinentes.

La diversité culturelle crée un monde riche et varié. Elle stimule les compétences et les valeurs humaines, étant par conséquent une source primordiale de développement économique et de dialogue entre les civilisations comme l'a toujours cité le Président de la république dans ses différents discours.

Outil d'aide pour l'enseignement-éducation[modifier | modifier le wikicode]

Plusieurs thèmes scolaires sont enseignés théoriquement à nos enfants qui nécessitent une intervention sur terrain, des expériences réelles et non pas des images figées aux livres, pour bien assimiler la leçon et maîtriser les notions. De ce fait, Jnèn Sfax donne l'accès à ces enfants pour mieux s'informer et connaître comment ‘’les choses se passent’’. Dans l'image ci-dessous, on voit bien le contacte directe de l'enseigné et l'exercice pratique de quelques notions déjà vues dans son manuel scolaire ( exemple de la technique de cultivation des olives).

Image des olives

Tourisme et loisirs[modifier | modifier le wikicode]

Aussi, il constitue un des attributs de l'œuvre de développement et une ressource de création des richesses qu'il convient d'exploiter de manière optimale au service du développement durable, de la création des postes d'emploi et de la diversification du produit touristique national. Depuis un quart de siècle, la Tunisie déploie une stratégie de valorisation de son patrimoine culturel à des fins touristiques. Plusieurs de ses sites sont inscrits par l'UNESCO sur la liste du patrimoine mondial, mais comme tous les pays en situation de développement économique rapide, la Tunisie est confrontée à des problèmes de protection, de restauration et gestion de son patrimoine.

L'Etat tunisien est conscient du potentiel que représente ce patrimoine, en terme de développement national et local, ainsi que des menaces qui pèsent sur celui-ci. Ce qui fait que les Musées ou les espaces culturels sont devenus au cœur de l'évolution des méthodes de valorisation du patrimoine.

La culture, est une affaire nationale commune et un secteur stratégique qui joue un rôle primordial pour entretenir et nourrir le sens civique, stimuler les compétences créatrices, contribuer au développement du potentie culture national, enraciner l'identité nationale et renforcer les liens entre les civilisations humaines.

En Tunisie, il existe des sites archéologiques et historiques inscrits sur la liste du patrimoine mondial qui sont les suivants :

Qu'est ce qu'on trouve au ‘’Jnèn’’ ?[modifier | modifier le wikicode]

Préparation de El aoula (couscous/blé)[modifier | modifier le wikicode]

image de couscous El aoula

Les repas à la base de pâte sont nommés "El aoula". Le blé et l'orge après avoir été semés et récoltés du Jnèn, seront triés par des tamis puis mis au feu pour cuisson. Une fois terminé la cuisson, ils seront broyés avec un outil artisanal appelé "Erha" dans le but de préparer le couscous.

Préparation du " Bézine"[modifier | modifier le wikicode]

Image du Bézine

A la base de semoule, le bézine est un repas traditionnel spécifique à la région de sfax. Il constitue le repas favori pour les sfaxiens. Généralement il est préparé lors de l'Aid el Kbir ".

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la Tunisie —  Tous les articles sur la Tunisie.