Orage

« Orage » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Orage supercellulaire
Un orage est un phénomène météorologique pendant lequel se produisent des décharges électriques, les éclairs, entre les nuages et le sol ou à l'intérieur du nuage. Il est souvent, mais pas toujours, accompagné d'une forte pluie, et parfois de grêle, de tornade de trombe ou des Gustnado. Il est provoqué par un phénomène d'électrisation des gouttes d'eau dans les gros nuages, entraînées par de l'air chaud.

Les cumulonimbus sont les plus gros nuages : vus de la terre, ils ressemblent simplement à de gros nuages gris-noirs ; mais en fait, ce sont des nuages très haut, mesurant plusieurs kilomètres de haut! Ces nuages énormes sont portés par le vent ; les frottements produisent de l'électricité statique. Dans un cumulonimbus, cette électricité peut atteindre des milliers de volts! C'est la foudre. En plus, les cumulonimbus fonctionnent comme de véritables machines : à l'intérieur du nuage, se trouvent de courants d'air ascendants, qui font monter les gouttes d'eau. Quand les gouttes se trouvent très haut, là où il fait très froid, elles gèlent et redescendent. C'est ainsi que se forment la neige et la grêle. Tout le fonctionnement d'un orage, pluie, grêle, neige et éclairs, tient donc au fonctionnement de ces énormes nuages.

Eclair air-sol

La formation d'un orage :[modifier | modifier le wikicode]

Un nuage se crée par une couche d'air chaud surplombée par une masse d'air froid. Pour que le nuage se forme, il faut qu’un élément vienne déséquilibrer l'air chaud et l’air froid. Ensuite, ce mélange va se condenser (le gaz va devenir liquide, si l'humidité le permet) et donc, on va avoir la création d'un cumulus (nuage) et qui peut devenir un cumulonimbus si les conditions le permettent. Un orage, c'est un cumulonimbus. En fonction de l'environnement, des conditions météorologique et atmosphérique, les types de cumulonimbus varie. Il y en existe 4

  • l'orage monocellulaire ou pulsatif
  • l'orage multicellulaire
  • l'orage supercellulaire
  • Ligne de Grains ou dérécho
  • Orages en série ou en V

La formation d'un éclair :[modifier | modifier le wikicode]

Quand le vent circule verticalement, il agite les gouttelettes d'eau, les cristaux de glace et les grêlons de bas en haut, qui attirent l'électricité statique. Les orages sont comme des grosses batteries, comme des piles. Des petites étincelles vont alors s'échapper, franchir les nuages et le ciel, pour arriver sur terre. C'est donc, la formation d'un éclair. Un éclair, c'est les lignes de lumière qui traversent le ciel et qui font du bruit pendant un nuage,

Les consignes de sécurité

En vigilance jaune, il faut être un peu prudent.

En vigilance orange, il faut être très vigilant, se tenir au courant de l’évolution et suivre les conseils de sécurité.

En vigilance rouge, il faut avoir une vigilance absolue, se tenir très régulièrement au courant de l’évolution et respecter les consignes de sécurité.

La force de l'orage[modifier | modifier le wikicode]

Elle est divisée en cinq parties

  • Orage faible : Ces orages peuvent donner une averse faible accompagné de rares coups de tonnerre, avec parfois de la grésil (petite grêle) ou des grêlons de 1 cm, mais pas de tornade. Il y en a environ 350 par an en France.
  • Orage modéré : Ces orages peuvent donner une averse qui peut être forte, ainsi que des coups de tonnerre. Il y a souvent des grêlons de 2 cm, mais toujours pas de tornade. Il y en environ 100 par an en France.
  • Orage fort : Ces orages peuvent donner une puissante averse ou de fortes pluies, avec de fréquents coup de tonnerre. Les éventuels grêlons sont de 2 à 4 cm. Il y en a environ 20-30 par an en France. L'orage peut s'accompagner d'une tornade de force EF0 ou EF1 (faible).
  • Orage violent : Ces orages peuvent donner une très puissante averse, avec une explosion de coup de tonnerre. Les grêlons font de 4 à 7 cm. Il y en a environ 4 par an en France, et l'on peut avoir des tornades de force EF2 à EF3 (modéré).
  • Orage très violent : Ces orages donnent une très violente pluie, avec une moyenne de 7 coups de tonnerre par seconde. Les grêlons peuvent atteindre ou dépasser les 10 cm, et l'on peut avoir une tornade de force EF4 à EF5 (le maximum). Ces orages sont rares (1 seul tous les quatre ans en moyenne en France).

Pourquoi un éclair fait-il du bruit ?[modifier | modifier le wikicode]

La température d'un éclair est tellement élevée que l'air situé sur le passage forme une explosion, provoquant alors les ondes sonores du tonnerre.

Sources :[modifier | modifier le wikicode]

WOODWARD, J. la météorologie, Paris, Gallimard Jeunesse, 2007,

météofrance ISBN 2-07-057854-2, 96

Belgorage A l'écoute des orages (site web), http://www.belgorage.com/dossier-pedagogie-generalites-orages-03.php (Page consultée le 14 mars 2016)

Météo France. Les orages [en ligne]. Consulté le 19/01/2018. http://www.meteofrance.fr/prevoir-le-temps/phenomenes-meteo/les-orages https://fr.vikidia.org/wiki/%C3%89lectricit%C3%A9_statique

Portail de la météorologie - Tous les articles concernant la météorologie.