Né en 17 à Leidenstadt

« Né en 17 à Leidenstadt » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


Né en 17 à Leidenstadt est une chanson de Jean-Jacques Goldman. Elle fait partie de l'album Fredericks Goldman Jones et elle date de 1990.

Leidenstadt est une ville imaginaire dont le nom est formé par les mots allemands Leiden (souffrir) et Stadt (ville), soit « ville des souffrances ».

Dans cette chanson, les trois interprètes Carole Fredericks, Jean-Jacques Goldman et Michael Jones se demandent ce qu'ils auraient fait à la place des personnes ayant vécu des périodes de guerre ou des périodes difficiles. Ces périodes sont :

  • la période entre les deux guerres mondiales et la montée du nazisme pour Jean-Jacques Goldman ("Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens, si j'avais été allemand ?") (il est d'origine juive et sa mère est allemande)
  • le conflit nord-irlandais entre chrétiens catholiques et chrétiens protestants pour Michael Jones (il est gallois)
  • l'apartheid pour Carole Fredericks (elle est noire américaine)

Ils se demandent ce qu'ils auraient fait à la place de ces gens (Serions-nous de ceux qui résistent ou bien les moutons d'un troupeau, s'il fallait plus que des mots ?), puis ils concluent en disant qu'ils espèrent n'avoir jamais à choisir de camp.

Cette chanson rend hommage aux si nombreuses personnes qui ont vécu ces terribles conflits, et qui ont du pour la plupart faire des choix parfois très difficiles, et très dépendant du contexte dans lequel ils évoluaient à ce moment là.

Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.