Menorah

« Menorah » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Menorah 0307.jpg

La Menorah est un chandelier à sept branches utilisé par les Juifs à partir du VIIIe siècle. Sa construction fut prescrite dans le livre de l’Exode, chapitre 25 versets 31 à 40. La Menorah est devenue en 1948, le symbole d’Israel. Comme l'étoile de David, la Ménorah est un symbole de l'identité juive.

Origine[modifier | modifier le wikicode]

La menorah est le plus ancien symbole du judaïsme. Lors de l'exil des juifs à Babylone au VIe siècle av. J.-C., les juifs ont adopté la ménorah comme emblème: après avoir représenté la lumière intérieure d'un peuple constitué en nation, désormais elle représentait la nation juive disloquée et dispersée. On la retrouve souvent dans les maisons des Juifs ou dans les Synagogues.

Signification[modifier | modifier le wikicode]

Ce mot « Menorah » provient du préfixe « Mé » indiquant la provenance d'une chose, associé à la racine hébraïque Norah, Nourah, de Nour, Nor (flamme) au féminin. MeNoRah signifie donc « de la Flamme », « qui provient de la Flamme » ; cette flamme, selon la Kabbale, n'est autre que la Shekina ou présence de Dieu. Sa forme est inspirée d'une variété de sauge.

Description[modifier | modifier le wikicode]

La Menorah se compose de sept branches qui représentent les sept jours de la création du Monde. Dans ces sept branches on peut mettre des bougies qui représentent les yeux de Yahvé qui surveillent la Terre. Certains considèrent aussi le chandelier comme le vêtement de Dieu. Les branches du chandelier peuvent être arrondies ou rectangulaires et son socle peut avoir plusieurs formes. Initialement forgé en or massif, la Menorah, de nos jours peut être constitué de différents matériaux : laiton, argent, cuivre, verre etc... L’objet est présent dans les foyers non pratiquants comme objet de décoration.

Utilisation[modifier | modifier le wikicode]

Il ne faut pas confondre, la ménorah avec la hanoukia, chandelier à neuf branches que les hébreux allument le soir de Hanouka, fête juive.

Divers[modifier | modifier le wikicode]

Chacun peut interpréter la menorah à sa manière, comme par exemple:

L'historien Flavius Josèphe a dit : « On lui a donné autant de branches qu’on compte de planètes avec le soleil ». C’est une « imitation de la sphère céleste archétype » selon Philon. Clément d'Alexandrie considérait le chandelier à sept branches comme un équivalent de la croix du Christ. D'autres encore y voient le symbole de l'arbre de vie qui était au Jardin d'Eden.

Les voitures officielles des chefs d'État d'Israël ont tous une unique inscription sur leur plaque d'immatriculation : une ménorah.

Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...
Judaism Symbol.png Portail du Judaïsme - Tous les articles concernant le Judaïsme.