Hanoucca

« Hanoucca » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Hanouka)
Aller à : navigation, rechercher

Dans la religion juive, hanoucca est la fête des lumières (aussi appelé fête de la dédicace, Ḥānukkāh veut dire inauguration, ou dédicace en hébreu). Ce jour-là les croyants illuminent leurs logements. Elle commémore la dédicace du Temple de Jérusalem par Judas Maccabée. Elle a pour origine la fête païenne qui célébrait le solstice d'hiver (fin décembre). Elle est aussi la célébration d'une victoire des juifs sur les Grecs de l'époque hellénistique.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Au mois de décembre, les juifs ne célèbrent pas Noël, mais Hanoukka. Cette fête est aussi appelée "fête des lumières". Elle commémore une ancienne victoire militaire du peuple juif contre un roi cruel, et un miracle qui se produisit dans le temple de Jérusalem, au deuxième siècle avant Jésus-Christ.

Des juifs en Palestine[modifier | modifier le wikicode]

Au deuxième siècle avant Jésus-Christ, la Palestine (actuel Israël) est gouvernée par des souverains séleucides de Syrie. Au début, ces rois originaires de Grèce entretiennent de bonnes relations avec le peuple juif, dont ils respectent les traditions religieuses. En effet, les juifs font exception dans le monde de l'époque car ils sont les seuls croyants en une religion monothéiste, alors que toutes les autres peuples sont polythéistes.

Ça se gâte[modifier | modifier le wikicode]

Au milieu du siècle, l'entente des deux religions se dégrade. Le roi Antochius Épiphane qui règne de 175 à 164 av. J.-C., finit par instaurer une persécution des juifs ; il leur interdit strictement de pratiquer leur religion. Il fait même installer une statue représentant le dieu grec Zeus dans le temple juif de Jérusalem. Les juifs sont scandalisés de cet antijudaïsme qui n'accepte pas la pratique de leur religion.

Une révolte pour la paix[modifier | modifier le wikicode]

En 167 av. J.-C., une partie des juifs se révoltent contre le roi. C'est la révolte des Maccabées. Enfin, en 164 av. J.-C., les juifs obtiennent la victoire ; Antochius annule les mesures qu'il avait prises afin de rétablir la paix en Palestine. Quelques années plus tard, les juifs parviennent à se libérer totalement de la domination séleucide et retrouvent leur indépendance.

Le miracle de l'huile rouge[modifier | modifier le wikicode]

Synagogue de Bruxelles, on aperçoit au fond la hanoukiah, le chandelier à 8 branches dont on allume une bougie supplémentaire chaque jour

Forts de cette victoire, les juifs peuvent reprendre possession de leur temple à Jérusalem et y rétablissent leur culte. Au moment de rallumer la menorah, le chandelier à sept branches dont la lumière doit briller chaque jour dans le temple, ils ne retrouvèrent dans le bâtiment qu'une petite fiole d'huile d'olive pure et bénie par les prêtres, la seule pouvant être utilisée dans le temple. Cette quantité d'huile suffisait à peine pour une journée, mais elle dura miraculeusement huit jours, le temps que les prêtres aient pu disposer d'un nouveau stock d'huile sainte.

Des lumières partout[modifier | modifier le wikicode]

C'est la victoire contre les Séleucides et le miracle de l'huile rouge qui incitent les juifs à célébrer aujourd'hui encore la fête d'Hanoukka (inauguration en hébreu). Elle débute le 25 décembre et s'achève huit jours plus tard. Dans chaque famille, avant de se coucher, après récitation des prières, on allume les bougies du hanoukiah, un chandelier à huit branches. Le premier soir, on allume la première bougie, le second soir, la seconde bougie et ainsi de suite jusqu'au huitième jour festif. Généralement, on place le hanoukiah devant une fenêtre afin que sa lumière traverse la ville.

Des coutumes agréables[modifier | modifier le wikicode]

Cette fête joyeuse, populaire pour les juifs, est aujourd'hui accompagnée de mets, de friandises et de gâteaux traditionnels à base d'huile d'olive. On offre aussi aux enfants des toupies, et des pièces de monnaies. Au cours du temps, Hanoukka a fini par devenir une sorte de "Noël juif" où l'on distribue des cadeaux à l'image de ce qui se fait pour le Noël chrétien.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

  • Menorah, un article qui explique l'origine et la signification de cet objet religieux.
Judaism Symbol.png Portail du Judaïsme - Tous les articles concernant le Judaïsme.
Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...