Gymnastique artistique

« Gymnastique artistique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Gymnastique artistique

La gymnastique artistique est un sport qui tient autant de l'art que du sport : au-delà de la performance physique, de plus en plus impressionnante, la maîtrise technique, la souplesse et la grâce sont les qualités de la réussite.

C'est un sport individuel qui se pratique également en équipe : les compétitions individuelles permettent à chaque gymnaste de se mesurer aux autres et de connaître son propre niveau, tandis que dans les compétitions par équipe, chacun fait le maximum pour le groupe.

La gymnastique a des origines très anciennes ; elle remonte probablement à plus de 3 000 ans.

Le mot « gymnastique » vient du mot γυμνός (gymnos) en grec, qui signifie « nu(e) »

Au début de l'ère chrétienne, les Jeux olympiques sont abolis. La gymnastique, comme toutes les activités corporelles considérées comme païennes, voire diaboliques, disparaît.

XIXe siècle[modifier | modifier le wikicode]

La gymnastique réapparaît à la renaissance.

Les agrès féminins[modifier | modifier le wikicode]

La gymnastique artistique féminine ou GAF se pratique sur 4 agrès. Les voici dans l'ordre du déroulement normal d'une compétition :

  • Le saut de cheval : à l'aide d'un tremplin par-dessus une table de saut (depuis 2001, le cheval a été remplacé par une table ou « plate-forme » de saut, plus large et plus sécurisante), on effectue un mouvement acrobatique. Cet agrès est aussi pratiqué en gymnastique artistique masculine. Voici quelques exemples de figures à réaliser : lune (équilibre directement après avoir sauté sur le tremplin), tshukara (lune suivie d’un triple salto arrière ou d’une vrille)
  • Les barres asymétriques : elles sont composées de deux barres placées à des hauteurs différentes (1,65 m et 2,45 m), écartées de 0,90 à 1,40 m ; par exemple, on peut faire des « soleils » (grands tours dans le sens inverse des aiguilles d'une montre) ou des tours d’appuis arrière notamment utilisés chez la gymnaste débutante,on peut faire pleins d’autres figures mais il y en a trop pour les énumérer. C'est le seul agrès de bras de la gymnastique artistique féminine.
  • La poutre : elle fait 5 m de long, 10 cm de large et s'élève à 1,20 m du sol (suivant l'âge de la gymnaste). C'est l'agrès qui comporte le plus de risques de chute avec les barres asymétriques.
  • Le sol : il se pratique sur un tapis (le praticable) ; par exemple, on peut faire un enchaînement de rondades (roues avec une arrivée sur les 2 pieds en même temps), de flips (souplesse arrière en sautant ) et de saltos (sauts périlleux).
Voici quelques gymnastes célèbres que sûrement beaucoup de monde connaissent :

Alison Lapp, Oréane Léchelnaut, Émilie Le Pennec, Serena Charpy, Grâce Charpy, Lorette Charpy (nommées : les sœurs Charpy ; leur nom de code ? « Tout en souplesse les sœurs Charpy ! »), Nadia Comaneci, Marine Brevet, Marine Boyer, Simone Biles.

La championne du monde de gymnastique artistique féminine qui est médaillée d’OR aux JO de Londres en 2015 est Mélanie De Jésus Dos Santos.

Les agrès masculins[modifier | modifier le wikicode]

  • Le saut de cheval : également pratiqué par les femmes.
  • Le sol : idem.
  • Les barres parallèles : des barres à même hauteur, où l'on se tient avec une main sur chaque barre.
  • La barre fixe : Une barre seule, où l'on peut également effectuer des "soleils".
  • Les anneaux : deux anneaux accrochés à deux fils, c'est l'agrès qui nécessite le plus de force.
  • Le cheval d'arçons : un cheval constitué de deux barres pour se tenir.

Quelques gymnastes masculins :

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Sous GFDL
Tous droits réservés
  • Flip-flap. CNRTL. Page consultée le 19 juillet 2007.
Portail des sports —  Tous les articles sur les sports.