Gustav Mahler

« Gustav Mahler » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Gustav Mahler, 1907.

Gustav Mahler, né à Kaliště en Autriche, le 7 juillet 1860 et mort à Vienne le 18 mai 1911, est compositeur, chef d'orchestre et pianiste autrichien. Il a écrit 10 symphonies mais la dernière est inachevée à cause de son décès.

Compositions principales[modifier | modifier le wikicode]

  • Symphonie n° 1
  • Symphonie n° 2 « Résurrection »
  • Symphonie n° 3
  • Symphonie n° 4
  • Symphonie n° 5
  • Symphonie n° 6
  • Symphonie n° 7
  • Symphonie n° 8
  • Symphonie n° 9
  • Le Chant de la Terre

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Issu d’une famille juive modeste, Gustav Malher étudie au Conservatoire de Vienne où il suit notamment les cours d’harmonie de Robert Fuch et de composition de Franz Kenn, c'est à cette occasion qu'il rencontre Bruckner. Mahler occupe ensuite différents postes de chef d’orchestre et de directeur musical en Europe centrale et en Autriche. Son génie de l'orchestration est remarqué lorsqu’il dirige Mozart, Beethoven et Wagner à l’opéra de Prague, salle qu'il quitte en raisons de conflits avec l'admnistration et les musiciens.

Sa nomination comme directeur musical de l’opéra de Vienne, capitale alors en pleine ébullition artistique, constitue l’apogée de sa carrière. Dans le désaccord qui oppose les conservateurs (Brahms ) aux progressistes (Wagner ), Gustav Mahler choisit son camp, celui de Wagner qui le fascine par la révolution musicale qu'il porte. Victime d’antisémitisme malgré sa conversion et son épanchement pour le mysticisme catholique, il quitte Vienne et fini sa carrière à l’orchestre philharmonique de New York.

Par leurs dimensions monumentales, la démesure de l’effectif orchestral, la volonté d’embrasser un monde, les symphonies de Mahler constituent des chefs d’œuvre du romantisme. Jouant sur les contrastes entre trivialité et gravité, il excelle dans l’écriture contrapuntique, libre, dissonante et de plus en plus audacieuse.

De son vivant, c'est davantage son talent orchestral que son génie de compositeur qui sera célébré. Par l’évolution subtile de principes à laquelle son œuvre participe, il influence notamment Schönberg ou Chostakovitch.

Ses symphonies[modifier | modifier le wikicode]

Symphonie n°1

La Symphonie no 1 en ré majeur, dite « Titan », est la première symphonie de Gustav Mahler. Composée en 1888, la symphonie est entièrement remaniée d'abord en 1893, puis en 1897 et plus en détail jusqu'en 1903. Elle a été composée pour orchestre symphonique. Esquissée dès 1884 à Cassel pour orchestre symphonique, l'essentiel de la première version de la Première Symphonie (en deux parties et en cinq mouvements) est réalisé de décembre 1887 à mars 1888.

Sa symphonie, qui selon Mahler doit provoquer chez autrui « mainte raison d'étonnement », ne parvient à être jouée nulle part. Cette déception et une brouille avec le directeur de l'Opéra de Leipzig causent la démission de Mahler à l'été 1888. Il se fait engager en septembre de la même année comme directeur de l'Opéra royal hongrois à Budapest.Après avoir remporté un succès considérable en donnant L'Or du Rhin et La Walkyrie, Mahler y crée sa symphonie le 20 novembre 1889 dans sa version originale terminée à Leipzig et présentée comme Poème symphonique en deux parties et cinq mouvements :

   Première partie :
       1) Introduction et Allegro commodo
       2) Andanteb
       3) Scherzo
   Deuxième partie :
       4) À la pompes funèbres ; Attacca.
       5) Molto appassionato


Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.
Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.